Au-delà du grand écran plat

Le Home-cinéma ultime – épisode 1

Tout le monde ou presque est fan de cinéma, mais ce loisir est de moins en moins une partie de plaisir. Il faut faire garder les enfants le cas échéant, se déplacer, payer le prix des places, faire la queue…

Et le cauchemar ne fait que commencer. Vous avez comme moi pu «apprécier» le manque de savoir-vivre de nos contemporains: tapis de popcorn sur la moquette, machouillages incessants toute bouche ouverte de votre voisin d’à-côté, coup de pied dans le dos à chaque croisement de jambe de celui de derrière, plus les Thierry Rolland aux petits pieds qui ne peuvent pas s’empêcher de commenter la moindre action à l’écran, les écrans de téléphones aveuglants des drogués aux SMS!… Comment s’étonner des carnages au fusil d’assaut dans les salles de cinéma outre atlantique, tellement il est difficile de garder son calme et de profiter réellement de ce qui devrait être un moment de détente.

 

Le home-cinéma classique

tv Samsung

Samsung ES8000: un très bon début pour commencer dans le home-cinéma

L’alternative, c’est bien évidemment le home-cinéma. Reconstituer dans le calme de son chez soi une mini salle de cinéma est désormais accessible à quasiment toutes les bourses. Internet regorge de promotions et de fins de séries sur des TV LCD de très grande taille. Et je ne parle pas des lecteurs de DVD et de Blu-ray, qui sont totalement banalisés.

Mieux, les vidéoprojecteurs, qui restent injustement méconnus, sont pour certains parfois moins chers qu’une télé récente pour une surface d’affichage pouvant facilement atteindre plusieurs mètres de diagonales. Et, pour ceux d’entre vous qui s’inquiètent du WAF (Women Acceptance Factor, le fameux facteur d’acceptation féminin), les moyens d’intégrer tout cela harmonieusement dans un salon existent.

 

Comment aller plus loin ?

NATIONAL CEDIA AWARD WINNER – “Best Overall Home Theater 2012

Salle gagnante du NATIONAL CEDIA AWARD – “Best Overall Home Theater » 2012

TV grand écran, projecteur, DVD et Blu-ray, tout ça est pourtant un peu élémentaire. Et je vous propose de faire mieux. Beaucoup mieux. Imaginez-vous au fond de votre canapé. Vous attrapez votre tablette sur laquelle est indexée toute votre vidéothèque. A l’aide d’une application spécifique, vous naviguez dans les affiches de films à la recherche de votre programme de la soirée. Vous avez tout de même une vague idée, ou quelques contraintes ? Regarder une comédie ou un film d’aventure de moins d’une heure quarante des années 80 ? Pas de problème, le programme vous affiche le contenu de votre vidéothèque correspondant à ces critères. Vous ouvrez la fiche du film qui vous tente le plus, vous appuyez sur lire, et c’est parti. Le film se lance automatiquement sous vos yeux sur votre télé ou votre vidéoprojecteur.

Pas besoin de de traquer la boîte du DVD correspondant qui se cache dans les étagères, et de glisser sa galette dans le lecteur. Elle se trouve maintenant avec les autres à la cave, et vous n’en avez plus besoin. Au lieu de ça, toujours vissé dans le canapé, vous avez en fait donné par l’intermédiaire de la tablette l’ordre au media player, un appareil présent dans votre chaîne audio-vidéo, d’aller chercher sur votre serveur le fichier du film et de le lire.

 

Au travail

Comment constituer une telle installation sans trop s’y connaitre ni forcément se ruiner? Comment numériser ses films et les stocker sur un serveur ? Cette série d’articles va vous le présenter en détail au fil des semaines.

Sans attendre, dites-moi dès aujourd’hui quelles sont vos contraintes, attentes et rêves en matière de home-cinéma. Cliquez ci-dessous sur « Commenter cet article ».

 

Catégories

Evénements

 

 

Offres de Multimediatique