Multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema

Ecrans : comment choisir ?

La taille ne fait pas tout, dit-on. Mais curieusement, les acheteurs de moniteurs informatiques, de TV ou d’ordinateurs portables ne semblent se focaliser que sur ce critère la plupart du temps. Or il y a un autre paramètre tout aussi fondamental dans le choix d’un écran : la résolution. Plus celle-ci est élevée, et moins vous aurez à jouer des ascenseurs pour visualiser l’intégralité de votre page, moins vous devrez basculer régulièrement d’une application à l’autre.

Il s’agit donc d’un élément fondamental, qui, combiné à la taille, définit la densité d’affichage. Exception faite des personnes souffrant de presbytie, tout le monde a intérêt à employer des équipements d’affichage offrant une densité importante. Mais curieusement, les constructeurs eux-mêmes mettent rarement en avant cet aspect de leurs produits, même quand il est à leur avantage. Seul Apple le fait, en créant le label Retina censé décrire  les écrans dépassant le seuil de perception de l’œil humain. En clair, on ne voit pas leurs pixels. Rentrent dans ce cas les iPad 3 et 4, ainsi que certains ordinateurs portables MacBooks Pro.

Prenez de bonnes résolutions

Globalement, la tendance actuelle à l’inflation des résolutions ne se dément pas sur les équipements mobiles. Y compris sur les téléphones où le Full HD commence à apparaître, ce qui confine à la gourmandise. Sur les ordinateurs portables, en revanche, je vous conseille de ne pas mégoter : 1600×1200 minimum, et de préférence Full HD (1920×1080), même pour un 13’’. Comme la différence de prix est rarement monstrueuse, autant en profiter.

Sur les TV, le Full HD est depuis un bon moment de rigueur partout, quelle que soit la taille. Et il suffit largement. Mais sur les rares très grandes, 63’’ et plus, les pixels sautent aux yeux. Comme à la grande époque des tubes cathodiques. Heureusement, nos amis constructeurs veillent, toujours prêts à tout mettre en œuvre pour répondre à un besoin que nous n’avons pas forcément.

65X90 -multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema.jpg

Le 4K, c’est maintenant. Enfin si je gagne au Loto.

Le 4K et sa résolution quatre fois supérieure commence donc à faire lentement son apparition. En toute honnêteté, c’est superbe. Mais il faut néanmoins prévoir la vente d’un rein pour s’offrir une des premières TV 4K (8.000€ pour l’instant), voire des deux pour un vidéoprojecteur (20.000€). En prime, il n’existe quasiment aucune source pour ces petits bijoux. Pas de nouveau format Blu-ray à l’horizon, si bien que les rares films édités en 4K sont distribués sur disque dur.

Et les PC de bureau ?

Les moniteurs de nos bons vieux ordinateurs de bureau, eux, font un peu de surplace sur la question de la résolution. La taille moyenne maximale usuelle a certes progressivement augmenté, et les 24 voire 27’’ ne sont pas rares. Mais la résolution plafonne toujours : Full HD maximum. Bref, ils sont plus chers, et ne servent qu’à afficher le même nombre de pixels en plus gros.

Une poignée de rares 30’’ (LG, HP, Apple…) constitue cependant une solution pour les clients avides de résolution et de densité élevée, puisqu’ils montent tous à 2560×1600. Voilà qui représente tout de même un doublement de la résolution Full HD. Un vrai rêve. Et tout comme pour les bons macarons, quand on y a goûté, il faut une volonté d’acier pour y renoncer. Enfin, le ticket d’entrée y aide bien : 1.000€ pièce. Et encore, bien acheté.

Duravision-multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema

Bonjour messieurs-dames. Auriez-vous 20.000€ SVP?

Mais il y a encore mieux. Les fabricants de moniteurs se mettent au 4K du bout des lèvres. Le japonais Eizo, spécialiste de l’ultra professionnel, propose ainsi en vente directe le DuraVision FDH3601. L’acquisition de ce superbe 36’’, qui permet donc une résolution de 4096×2160, nécessite malheureusement  un ordinateur musclé, mais aussi de sérieuses preuves d’amitié de Liliane Bettencourt.

Le bon plan

Une alternative maline et plus raisonnable a toutefois fait son apparition dans la plus grande discrétion : les 27’’ que je qualifierai de haute densité (attention, il existe aussi des 27’’ Full HD seulement). Avec une résolution quasiment identique (2560×1440) aux 30’’, ils se trouvent parfois pour environ 550€, soit presque moitié moins cher. Plutôt destinés en théorie aux graphistes, ces produits se trouvent difficilement en magasins. Je vous recommande chaudement celui de Dell, l’excellent Ultrasharp U2713HM, qui constitue à mes yeux le meilleur du marché. Il vous en coûtera 764€ chez Dell, mais 200€ de moins sur Amazon ou Materiel.net.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.