Peut-on acheter des likes Facebook ?

Oui, on peut. Et aussi plein d’autres choses aussi sur Twitter, Youtube, ou encore Instagram: des pages vues, des fans, des abonnés… Une rapide recherche sur le Web vous en convaincra rapidement. Et ça ne coûte pas grand-chose ! Quelques dizaines d’euros pour 1.000 likes, par exemple.

Alors on peut, mais devrait-on ? Voilà la vraie question. Car malgré vos efforts constants pour produire du contenu de qualité, le retour se fait un peu attendre. Du coup, ces offres vous font de l’œil avec insistance. Halte là malheureux !

Ne craquez pas, car voilà ce qui vous pend au nez. D’abord, vous allez vous faire prendre la main dans le sac, comme de nombreux politiques français, et ça fait désordre. Ensuite, la démarche semble légalement et moralement très discutable, à la frontière de l’arnaque. Enfin, vous allez acheter du vent. Vos fans seront purement fictifs. Leur compte sont inactifs. Créés à la chaîne dans des pays à faible coût de main d’œuvre, ils n’interagissent pas avec vous ni avec qui que ce soit. C’est d’ailleurs de cette manière que Facebook les identifie, puis les annule par milliers.

Et pour cause, ils font eux aussi la même chose ou presque, cela s’appelle la publicité. L’entreprise américaine vous encourage chaudement à promouvoir à coup d’espèces sonnantes et trébuchantes votre page pro, mais aussi tout un tas d’autres choses comme votre site Web. Bien entendu, le coût par contact sera plus élevé, mais il s’agira de vrais clients potentiels. Vous pourrez d’ailleurs les cibler très précisément grâce à de nombreux critères, et choisir sans minimum votre budget (essayez donc avec 30€).

Et vous ? Quelle stratégie pensez-vous suivre ?

Laissez un commentaire