Philips vous redonne des couleurs

Peut-on encore innover avec une banale ampoule ? Il semble bien que la réponse soit, étonnamment,  un oui franc et massif. Parmi les activités sur lesquelles Philips entend se concentrer figure en bonne place l’éclairage. Et sa petite dernière, la Hue, ne laisse pas insensible. Vue comme ça, on dirait une banale ampoule à culot à vis tout ce qu’il y a de plus standard. Il s’agit d’un modèle à LED qui intègre un régulateur de tension. La Hue peut donc s’installer dans n’importe quelle lampe.

Le kit de base comprend trois ampoules, ainsi que la base, un petit boitier qui assure l’interconnexion entre vos ampoules et votre réseau local. L’ensemble s’installe réellement en quelques minutes et sans douleur. Il y a juste une phase d’appairage à réaliser entre l’application Philips et la base, un peu comme avec une oreillette et un téléphone portable. Téléchargez l’application gratuite, lancez-la, à sa demande, appuyez sur le bouton présent sur la base, et c’est fini.

httpv://www.youtube.com/watch?v=WV3_rf0S9Oo

 

Fini le noir & blanc

La principale originalité des ampoules Hue réside dans leur aptitude à changer de couleur et d’intensité d’un simple clic : couleurs chaudes tamisées pour une ambiance lounge,

HuesalonSD

Allez hop, tout le monde en jaune

vert pomme printanier pour le petit-déjeuner… tout est possible. Mieux, tout cela se règle en une seconde au moyen d’une petite application pour tablette/smartphone Apple et Android.

Si vous manquez d’inspiration, de nombreux thèmes sont déjà définis. Chacun permettant de gérer jusqu’à 50 ampoules (la limite d’une base, en fait), il y a de la marge. Vous pouvez aussi choisir vos couleurs à partir d’un nuancier, ou même d’une photo présente sur votre appareil. Positionnez les pastilles représentant chaque ampoule de votre installation sur la couleur de votre choix et validez. Aussitôt dit, aussitôt appliqué. Et rien n’empêche de les associer à une heure de début et/ou une heure de fin, afin d’automatiser entièrement le fonctionnement du système.

 

PaletteHueUn système prometteur

Outre l’application pour smartphones et tablettes, le constructeur néerlandais propose aussi un portail Web permettant de contrôler votre installation à partir de n’importe quel appareil, y compris hors de chez vous. Il n’est donc pas indispensable de posséder un équipement Apple ou Android. Accessoirement, le portail rend possible des actions de simulation de présence lors des vacances.

IMG_0161

Je ne veux voir personne hors de la piste. Ce soir, c’est disco.

En plus de son logiciel gratuit, Philips a eu la grande sagesse d’ouvrir sans restriction les

spécifications techniques de son système aux développeurs de tout poil. Une initiative qui a déjà suscité des vocations. Je vous recommande notamment le très sympathique « Hue disco », en démonstration ici. L’application peut enchainer automatiquement de sages variations colorées à une fréquence modifiable, mais elle prend tout son sens dès que l’on fait chauffer la sono. En effet, Hue Disco sait se caler sur le rythme du morceau joué dans la pièce pour adapter le rythme de ses effets, stroboscopiques ou non. Résultat garanti !

D’autres programmes sont déjà disponibles : « MagicHue », dans le même genre mais bien moins inspiré, le distrayant « Hue Go ! », dont vous trouverez ici une démonstration, « Hue », « Hue+ »…

 

Votre compte en banque va en voir de toutes les couleurs lui aussi

Bien que n’étant pas très sensible aux questions d’ambiance lumineuse, je dois avouer que j’ai craqué. Mais il faut quand même être conscient de deux inconvénientx. En équivalent lampe tungstène, la Philips Hue se situe au niveau d’une 50W. Pas de quoi éclairer un match de football nocturne, donc. Loin s’en faut. Il s’agit par conséquent bien d’éclairage d’ambiance, et de rien de plus. Il ne faut donc pas mégoter sur le nombre.

Autre problème, le kit précité est facturé la bagatelle de 200€, tandis que les ampoules supplémentaires reviennent à 60€. Ca fait réfléchir. Et ne comptez pas sur une petite remise, car Apple s’est assuré l’exclusivité du produit dans ses magasins ainsi que sur son site de vente en ligne. Le discount, ça n’est pas le genre de la maison. Heureusement, les mauvaises choses ont une fin, et cette phase d’exclusivité va bien finir par se terminer, avec pour résultat probable une baisse des prix. Cependant, prévue initialement pour mars, cette fin se fait toujours attendre. La concurrence pourrait aider aussi, car certains fourbissent leurs armes. En attendant, la durée de vie annoncée du petit bijou est de 15.000 heures, ce qui relativise un peu la douloureuse.

 

Philips HueSDC’est le printemps, soyons fous

Malgré son prix un peu musclé, il est difficile de ne pas tomber sous le charme du système Philips Hue. D’autant que l’écosystème devrait continuer à s’étoffer. Il y a notamment des rumeurs de formats d’ampoules autres que le E27 (E14, GU10 ?), ce qui ouvrirait avec Hue d’impressionnantes possibilités de création. On peut enfin raisonnablement compter sur sa prise en charge par des centrales domotiques, dans la mesure où Philips a fait le choix d’un protocole standard. Patience.

 

Catégories

1 Comment

  1. Nicolas Moisset sur 26/04/2013 à 00:20

    Un sympathique mais timide lecteur me fait part de ces deux trouvailles que je vous transmets donc:

    – un adaptateur permettant d’employer les ampoules Hue sur des lampes E14: http://www.amazon.fr/BestOfferBuy-Adaptateur-Lumi%C3%A8re-Ampoule-E27/dp/B009LISTYG/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1366921023&sr=8-1&keywords=adaptateur+e14+e27

    – et une application prometteuse pour appareils sous IOS: https://itunes.apple.com/fr/app/ambify/id588259601?mt=8

Laissez un commentaire





Evénements