Sauvegarder des DVD et Blu-ray

Le Home-cinéma ultime – épisode 4

Pour convertir un DVD ou un BR en fichier informatique, il existe principalement deux solutions: DVDFabet AnyDVD, le premier étant beaucoup plus riche que le second (voir l’article précédent). Je vous recommande donc sans hésiter DVDFab Copy Suite, dont la version prenant en charge DVD ainsi que BR, et comprenant les mises-à-jour à vie, revient à 149€ sur le site de l’éditeur.

Pour commencer, DVDFab permet de ne conserver que le film lui-même. Inutile en effet de s’encombrer des suppléments, d’autant que cela vous permettra d’économiser de la place sur votre serveur ou votre disque dur, et surtout de lancer n’importe quel film en un clic par la suppression de tous les menus.

Ensuite, DVDFab permet de se débarrasser de toutes ces insupportables bandes-annonces, des avertissements antipiratage et autres messages parasites. Allez pour cela dans le menu préférences (la petite étoile dans la barre de titre), puis onglet Blu-ray, section « Blu-ray Protection », et cochez toutes les cases. Idem pour les DVD dans l’onglet DVD.

Pendant que vous êtes dans les préférences, si vous possédez une carte graphique Nvidia relativement puissante, sachez que DVDFab est capable d’exploiter aussi la puissance de calcul de cette dernière pour accélérer le traitement. Profitez-en alors pour vérifier dans l’onglet «Accélération GPU» que le bouton «Activer l’accélération GPU» est bien DVDFab1-Multimediatique-informatique-high-tech-home-cinemaactivé, et que «CUDA» ou « Logiciel+CUDA» sont bien choisis partout où c’est possible.

Premier rip

Vous êtes maintenant prêt à riper votre premier film. Au lancement de DVDFab 9, cliquez sur «Copier», insérez une galette dans votre lecteur optique, et choisissez sa région ou sa zone (a priori B ou 2 si vous l’avez acheté en France), puis cliquez sur le mode « Film principal ».  Sélectionnez ensuite le film lui-même dans la liste du contenu. C’est en général l’élément le plus long, et il figure la plupart du temps au début de la liste. Mais méfiance, pas toujours. De plus, certains «making of» ont parfois une longueur voisine du film. Autre risque: laisser de côté une éventuelle version longue. Regardez donc aussi au dos du boîtier du film pour être sûr.

Les sous-titres

Une fois la bonne ligne identifiée, cliquez sur le petit rond en début de ligne, qui doit alors devenir vert. Vous devez ensuite régler l’audio et les sous-titres. Dans la case Audio de la ligne en question, cliquez sur le petit triangle gris, ce qui fera apparaitre la liste des pistes audio disponibles. Cochez-y les pistes que vous voulez conserver, et décochez les autres.

N’hésitez cependant pas à modérer vos ardeurs car, à titre d’exemple, le tarif pour une piste en DTS HD Master, c’est 1 Go. Je vous recommande par conséquent de n’en conserver qu’une seule, VO si vous êtes amateur, ou VF. Voire une combinaison avec un petit compromis: votre langue préférée en HD, et une autre en simple Dolby Digital pour vos invités. Attention, assurez-vous aussi que le format retenu est bien compatible avec votre amplificateur audio/vidéo. Les modèles datant de quelques années peuvent en effet ne pas savoir gérer les formats HD.

Les langues

DVDFab2-Multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema

Ensuite, vous pouvez choisir la langue qui sera activée par défaut lors de la lecture de ce film, en cliquant dans l’espace précédant une des pistes que vous avez retenues. Une flèche noire s’affiche alors. Procédez ensuite de la même façon pour les sous-titres. Naturellement, vous pouvez parfaitement n’en choisir aucun. Ils ne prennent que peu de place, mais si vous n’avez aucune chance d’en avoir besoin, pas la peine de s’encombrer. Méfiez-vous cependant de ne pas confondre les sous-titres classiques, qui couvrent tout le film, de ceux «en dur», qui ne concernent que quelques phrases dans une langue différente de la piste audio usuelle. Enfin, il arrive que les éditeurs fassent des erreurs de libellés. Pour toutes ces raisons, le plus simple peut être de sélectionner tous les sous-titres des langues qui vous intéressent. Au moins, vous serez sûr d’avoir les bons dans le lot.

En bas de la fenêtre de DVDFab, dans la case Sortie, choisissez le niveau de qualité voulu. Pour une qualité optimale en Blu-ray, prenez BD50. Enfin, cliquez sur le dernier bouton de la ligne en-dessous. Choisissez le nom à donner à votre fichier ISO et l’endroit où vous voulez le stocker. Cliquez dans la foulée sur «Ensuite» puis «Démarrer». C’est parti. Soyez patient, en fonction du film, de vos réglages et de votre configuration, l’opération peut facilement prendre deux heures.

J’analyserai son usage dans un prochain article. Si vous aviez manqué les précédents articles de la série, en voici la liste:

Le home-cinéma ultime:

 

 

Laissez un commentaire