Sauvegardez gratuitement vos données dans le Cloud

La presse informatique et économique n’en finit pas de nous vanter le futur radieux qui attend le Cloud. Je ne vais donc pas spéculer sur ce sujet polémique, mais plutôt me pencher sur une application aussi simple et concrète qu’utile : la sauvegarde en ligne.

 Tout le monde en est probablement convaincu, ce que nous avons de plus précieux sur nos ordinateurs, ce sont nos données.  Et la sauvegarde en ligne présente de sérieux atouts. Avec elle, pas besoin d’acheter un matériel supplémentaire, et encore moins de l’administrer, de multiplier les générations de sauvegardes au cas où… Tout est transparent et automatique.

 Le prestataire de mes rêves

 Vu le potentiel, les fournisseurs se bousculent au portillon : Google drive, Hubic, Wedrop, Skydrive, Dropbox, iKeepinCloud, Bajoo, Hubikube … Certains, comme Carbonite, proposent même des forfaits illimités. Où est le piège ? Simplement dans le fait que l’outil de sauvegarde ne prend en charge que les ressources locales : vos disques durs internes et externes, mais pas ceux de votre box ADSL, de votre NAS ou de quoi que ce soit d’autre sur votre réseau.

 Mais laissons de côté vos éventuels besoins de stockage de masse et considérons ce qui compte vraiment au quotidien. Il y a de bonnes chances que vos courriers, vos fichiers de travail et vos photos les plus importantes ne représentent que quelques gigaoctets au pire. Ça tombe bien, cette capacité correspond justement  à la capacité que la plupart offrent gratuitement.

 Et maintenant en piste

Multimediatique-Informatique-High-tech-Home-cinema-favoris

Avec Dropbox, partager ponctuellement sur Internet un fichier avec un collègue ou un ami est un jeu d’enfant

 Je vous propose de piocher Dropbox. Celui-ci a l’avantage de l’ancienneté. Il est pris en charge par de très nombreuses applications, et fonctionne bien sans être un foudre de guerre pour autant (mais là n’est pas l’essentiel). Créez un compte sur www.dropbox.com, puis installez l’application sur votre ordinateur  et saisissez les paramètres que vous venez de choisir. Dropbox va alors créer dans votre dossier « Mes documents » un sous- dossier portant son nom. Son fonctionnement est très simple : tout changement dans son contenu sera répercuté automatiquement sur le Cloud, et vice-versa. Vous supprimer un fichier du dossier Dopbox ? Il disparait aussi automatiquement sur le Cloud.

 Du coup, si vous perdez votre ordinateur, ou que votre disque dur passe de vie à trépas, vous pourrez toujours rapatrier vos données du Cloud vers un autre appareil. Rien ne sera jamais perdu. Dans le même ordre d’idée, si vous employez plusieurs ordinateurs, un PC de bureau, un portable et un smartphone, par exemple, leurs dossiers Dropbox respectifs seront synchronisés en permanence. Plus besoin de jongler avec une clé USB en se demandant si on a bien la dernière version sous la main.

 Allons un peu plus loin

 Rien n’interdit de procéder ainsi avec les fichiers de paramètres d’une application. Par exemple les raccourcis d’Internet Explorer. Il existe bien entendu des outils de synchronisation, mais ça n’est pas la plus simple manière de procéder. Avec Dropbox, il suffit de déplacer le dossier Contenant les favoris vers la Dropbox sur tous vos ordinateurs.

Attention, ne faites pas un couper/coller. Procédez à un clic droit sur le dossier Favoris présent dans « Mes documents », choisissez « propriétés », puis dans l’onglet « Emplacement », cliquez sur « Déplacer » et indiquez le dossier Dropbox comme destination. Désormais, si vous mémorisez un site sur votre PC au bureau, vous le retrouverez aussi à la maison comme par magie.

Dans le dossier Dropbox, les icônes comportent un macaron vert (synchronisés) ou bleu (en cours de synchronisation)

Dans le dossier Dropbox, les icônes comportent un macaron vert (synchronisés) ou bleu (en cours de synchronisation)

Et la confidentialité ?

Il faut le savoir, Dropbox et certains de ses concurrents n’ont pas la discrétion d’un majordome anglais. La société ne s’interdit effectivement pas comme le mentionne discrètement ses conditions d’exploitation de mettre franchement le nez dans votre correspondance. Pas par voyeurisme, naturellement, mais pour cerner vos goûts si l’envie lui en prenait avant de vendre son fichier clients à des publicitaires tout aussi intrusifs.

Si vous ne l’entendez pas de cette oreille, parce que par exemple vous collectionnez les photos de géranium, et que vous voulez garder ce jardin vraiment secret, il existe un moyen simple de dribler les curieux. Et qui devrait même calmer la NSA le cas échéant, en cryptant vos précieux fichiers en AES 256 bits. Plusieurs utilitaires comme Safebox (7.78€), Boxcryptor (gratuit pour les particuliers) TrueCrypt (gratuit), Cloudfogger (gratuit)…

(Crédit photo Cooldesign / FreeDigitalPhotos.net)

Laissez un commentaire