Soyez en sécurité et anonyme sur Internet

Comme vous avez pu le lire dans ces colonnes précédemment, un tel objectif passe déjà par l’installation d’une suite de sécurité. Mais il existe une autre catégorie d’outils encore méconnue qui la complète à merveille : celle des VPN. VPN pour Virtual Private Network, réseau privé virtuel. Son principe consiste à établir un tunnel de données crypté entre votre ordinateur et un serveur situé ailleurs. Très bien, vous dites-vous, mais quel intérêt ?

Protégez-vous de la NSA, de la DCRI et autres grandes oreilles

Le premier, c’est d’empêcher quiconque de lire par-dessus votre épaule en interceptant votre trafic Internet. Tant que vous utilisez une liaison câblée, pas de problème. Mais en Wi-fi, même crypté en WP2, le risque n’est pas mince. Surtout si vous profitez d’un point d’accès public, comme ceux de McDonald’s, d’un café, d’un aéroport…

Car il s’agit d’un sport à la mode chez les pirates en herbes. Il leur suffit d’enregistrer vos échanges à partir d’un simple notebook, puis de les décrypter tranquillement à la maison. L’exercice suppose simplement l’usage d’une grosse configuration, du temps, et des outils librement accessible en ligne à qui veut les chercher. Idem, dans une moindre mesure, à la maison ou en entreprise, car les bornes Wi-fi ne cesse pas d’émettre à la limite des portes et des fenêtres.

Avec un VPN, ces indélicats personnages, même une fois la clé Wi-fi cassée, n’obtiendront que des données totalement inexploitables. Il leur faudrait des moyens militaires énormes pour arriver à leurs fins, que même l’armée n’engagerait qu’en cas de menace critique.

Ne partagez pas votre intimité avec votre fournisseur ADSLADSL-Multimediatique-Informatique-High-tech-Home-cinema

Second intérêt à l’usage d’un VPN, tous les autres curieux en seront aussi pour leurs frais, à commencer par votre fournisseur ADSL. Celui-ci ne verra transiter par ses installations qu’un flux ne donnant aucune indication sur son contenu. Même si vous n’avez rien à vous reprocher en matière de téléchargement, il peut s’avérer fort utile de le garder dans l’ignorance de vos activités. Ainsi, le soir, Free réduit drastiquement le débit alloué à ses clients qui souhaitent regarder des vidéos sur Youtube. Avec un VPN, ces minables mesquineries ne sont plus possibles. A vous les performances maximales à toute heure.

Troisième avantage, un VPN vous offre l’anonymat. Avec lui, vous données ne sont plus associées à l’adresse IP affectée par votre prestataire ADSL. Car celle-ci indique très clairement à n’importe quel site Web consulté votre commune, et à plus forte raison votre pays. Pire, si vous disposez d’une adresse IP fixe (la même à chaque connexion) comme c’est le cas chez certains opérateurs, elle vous identifie comme étant le même visiteur à chacun de vos passages. Pas besoin de cookie pour ça.

Anonyme sur Internet

Heureusement, votre serveur VPN vous affectera une autre adresse, changeant à chaque fois, et liée à la position géographique du serveur. Si vous résidez à Trifouilly-les-oies et que vous vous connectez sur un serveur VPN à Paris, les sites visités verront un anonyme résidant à Paris.

Accessoirement, cela peut vous permettre de rendre visite à vos concurrents en toute discrétion. Ou encore de faire sauter les verrous géographiques de certains sites. Les toutes dernières séries américaines librement consultables en streaming là-bas sont théoriquement réservées aux locaux. Qu’à cela ne tienne. Connectez-vous à un serveur VPN aux USA, et l’affaire est dans le sac. Même punition même motif pour les expatriés français, à qui l’accès de la télé de rattrapage est interdit car ne possédant pas une adresse IP du cru.  Avec un serveur VPN à Paris, plus de souci.

VyprVPN-Multimediatique-Informatique-High-tech-Home-cinemaCarte bleue ou Paypal ?

Convaincu ? Pour sauter le pas, je vous recommande l’excellent VyprVPN, et notamment son offre Pro. Pour peu que vous acceptiez de payer une année d’abonnement à l’avance, vous obtiendrez un prix inférieur à 7€ par mois pour deux liaisons simultanées avec pare-feu, avec des serveurs sur tous les continents hors Afrique, et sans aucune limitation. Les principaux protocoles sont supportés, dont l’Open VPN. Et nul besoin d’être ingénieur système pour configurer le service. La société fournit un petit logiciel préconfiguré pour Windows, MAS OS, IOS et Android. On saisit une bonne fois pour toutes son identifiant ainsi que son mot de passe, et il n’y a plus qu’à choisir ensuite dans une liste le serveur où se connecter. Si ce fournisseur ne vous parle pas, les concurrents ne manquent pas. Citons le très coté HydeMyAss, moins complet mais au prix très agressif, ou encore IPVanish

Dernière précision, l’anonymat assuré par un VPN n’est pas absolu, car les prestataires gardent pendant quelques temps des registres de connexion en cas de requête judiciaire. Si vous êtes un libertaire forcené, ou que vous n’avez pas l’esprit tranquille, sachez que la tenue de ces registres est tout bonnement illégale en Suède. Il vous suffira donc d’opter pour un prestataire disposant d’un serveur là-bas, ce qui est le cas de VyprVPN.

Crédits photo: Stuart Miles/Cooldesign/FreeDigitalPhotos.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.