Twitter annule sa limite des 140 signes

Enfin en messagerie privée uniquement, mais tout de même. Probablement fatigué de se faire tondre la laine sur le dos par ses innombrables concurrents, le réseau social a décidé de faire preuve d’un peu de souplesse à la marge. Désormais, les bavards vont pouvoir se lâcher dans leurs échanges directs.

Les messages publics restent eux à 140 signes, une limite que certains considèrent comme inadaptée. Marc Andreesen, créateur du premier navigateur Web, avait ainsi déclaré l’année dernière au New York times que cette limite n’avait plus aucun sens, et qu’il la porterait à 300 ou 400 si ça ne tenait qu’à lui. Mais il s’agit un peu l’ADN de l’entreprise. Et puis l’ajout successif des photos et des vidéos avait tout de même déjà injecté une sérieuse dose de vie dans le concept de micro-bloging spartiate.

Reste que ce genre d’homéopathie ne suffira pas à redonner des couleurs à un nombre d’utilisateurs qui plafonne, notamment face à Facebook (qui en a quatre fois plus).

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.