Emailing et prospection : les trois mythes les plus répandus

Contrairement à certains outils méconnus comme les webinaires, l’emailing bénéficie chez les PME/TPE d’une excellente notoriété. Par contre, les petites entreprises en ont souvent une vision assez éloignée de la réalité, qui n’est pas sans conséquence sur les résultats obtenus. Faisant ce constat très régulièrement, il est temps de détricoter avec vous les trois principaux mythes de l’emailing.

 

Mythe n°1 : Outlook, Gmail, Hotmail, Thunderbird et autres clients email traditionnels sont des outils parfaitement adaptés à cet usage.

En aucun cas ! Pour commencer, ils ne permettent aucune mesure de l’efficacité de vos actions. Les mails ont-ils été bien reçus ? Ouverts ? Lus ? Les destinataires ont-ils cliqué sur des liens ? Lesquels ? Combien de fois ? Avec un client email traditionnel, mystère. C’est un peu la technique de la bouteille à la mer. Or comment savoir dans ces conditions si vous ne faites pas fausse route en perdant votre temps depuis des années ?

De plus, les hébergeurs des comptes emails de vos destinataires risquent fort de vous cataloguer spammeur, ou au minimum de vous classer d’office dans l’onglet promotion. Dans le pire des cas, vous serez tout bonnement blacklistés, quel que soit le contenu des messages.

 

Mythe n°2 : l’emailing constitue un excellent outil de prospection

Absolument pas ! C’est d’ailleurs très simple à comprendre. Quel que soit l’outil, vous devez disposer de l’adresse email des destinataires pour leur envoyer vos messages. Or si vous possédez cette information, il s’agit par définition de prospects : vous avez déjà été en contact avec eux, et ils sont déjà enregistrés dans la base de contacts de votre outil d’emailing. Pour la même raison, leur envoyer un lien vers un formulaire d’inscription n’aurait aucun sens.

Il existe toutefois une exception : celui où vous allez exploiter un fichier de contacts acheté ou loué.  On peut alors parler de prospection. Cependant, je doute fortement de la pertinence de ce genre d’action. De tels fichiers sont le plus souvent sérieusement faisandés, à commencer par les adresses email, et leur coût élevé les rend difficiles à rentabiliser.

 

Mythe n°3 : les outils professionnels d’emailing sont inaccessibles aux PME/TPE

Mais si ! Certains comme MailChimp sont même accessibles gratuitement moyennant quelques concessions (présence du logo MailChimp dans vos emails, pas de hotline…) En mode payant, l’investissement ne nécessitera pas le soutien de votre banquier. En effet, le ticket d’entrée se situe généralement aux alentours des 10€/mois.

Quant à leur utilisation, il n’y a pas de quoi se faire un ulcère. Si vous n’êtes pas particulièrement à l’aise avec l’informatique, faites-vous accompagner pour la configuration de votre compte et de votre première campagne.

 

Et maintenant, à vous de jouer. Si certains points abordés restent flous pour vous, faites-le-moi savoir.

 

 

Download Our FREE List Building Report

ACCELEREZ LE CHARGEMENT

DE VOTRE SITE

Ne perdez plus d'opportunités en lassant vos visiteurs avec des vitesses de chargement innacceptables

tortue avec panneau fin limite vitesse 30
Catégories ,

Evénements

 

 

Offres de Multimediatique

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne