Imprimer sur iPhone et iPad

En voulant simplifier radicalement la configuration d’une imprimante grâce à Airprint, Apple a partiellement atteint son but. Son principe est simple : il n’y a plus rien à configurer sur l’ordinateur. Fini la chasse au bon pilote, son installation et sa configuration. Oubliés ces petits tracas, dont le traitement devient automatique et transparent. Mais la norme ne s’offre pas au premier venu.

Trop belle pour toi

Tout d’abord, elle suppose l’usage d’un ordinateur Apple : iPhone, iPad, iPod sous IOS 4.2 au moins ou Mac sous Mac OS X. Mais tout cela est de bonne guerre. Par contre, l’imprimante doit elle-même offrir la compatibilité Aiprint. Et là, les ennuis commencent.

Pour commencer, cela signifie que toutes les imprimantes antérieures à 2010 restent sur le banc de touche. Et il ne faut pas compter sur une hypothétique mise à jour des constructeurs. Moralité, les clients sont invités à casser leur tirelire. Mais même avec la meilleure volonté du monde, un petit souci subsiste : l’offre en imprimantes compatible ne respire pas l’opulence.

Bien entendu, les 10 modèles lancés au début ont été progressivement rejoints par de nombreux autres, mais l’offre reste toujours sérieusement monomaniaque. Sorti des nombreuses références d’imprimantes et de MFP jet d’encre bon marché Epson, Canon ainsi que HP, point de salut. Vous penchez plutôt pour le laser ? Pour des modèles professionnels ? Vous voulez conserver cotre antiquité ? Passez votre chemin, ou presque. A part la HP Laserjet Pro 400 MFP M475dw AirPrint, ça ne se bouscule pas au portillon.

La vérité est ailleurs

xPrintServer-Multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema

Très simple à installer et raisonnablement tarifé, le Lantronix xPrint Server fait le job

Bon, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps. Il y a bien un moyen (et même trois) de s’en sortir, mais il va vous falloir ouvrir plus ou moins votre portemonnaie. L’astuce consiste à employer une passerelle, un dispositif qui va convertir les demandes d’impression en commandes compréhensibles par une imprimante théoriquement non compatible avec Airprint. Elle implique aussi que votre réseau dispose d’un point d’accès Wifi.

Commençons avec la solution la plus élégante et convaincante, le Lantronix xPrint Server. Si votre imprimante est un modèle Ethernet, branchez le Xprint Server sur un port libre de votre switch ou de votre box, et voilà ! Dans le cas d’un modèle USB s’ajoute à ce qui précède une seconde étape : raccorder l’imprimante au port USB du xPrint Server. Difficile de faire plus simple.

Cette solution offre cependant compatibilité certes extrêmement large, mais pas universelle. Je vous conseille donc fortement de vérifier ce point avant tout achat. La bête existe en deux versions : Home et Office. La première, facturée une centaine d’euro, sait gérer jusqu’à deux imprimantes Ethernet et huit USB, moyennant l’usage d’un hub. Quant à la seconde, qui coûte un peu moins du double, elle lève la limitation en Ethernet, et ajoute des fonctions d’administration (filtrage par mot de passe, paramétrage fin, statistiques…)

Une autre idée ?

Votre imprimante ne figure pas dans la liste de compatibilité, ou bien vous voulez limiter les frais ? Pas de panique. Le plan B suppose toutefois l’usage permanent (mais pas forcément exclusif) d’un ordinateur PC ou Mac pour assurer le rôle de la passerelle. Mais la première brouette venue fera parfaitement l’affaire. Pas besoin d’une fusée sous Windows 8, loin de là.

Printer Pro Desktop-Multimediatique-informatique-high-tech-home-cinema

Printer Pro est 100% compatible avec toutes les imprimantes. Mais il lui faut un ordinateur pour tourner.

Plusieurs solutions de ce type existent, dont Printer Pro de Readle. Elle suppose l’installation d’une application payante (4.49€ pour iPhone et 6.99€ pour iPad) sur l’équipement IOS, et d’une petite application (gratuite). Son principal atout, contrairement au xPrint Server, vient de sa réelle universalité. A partir du moment où l’accès à votre imprimante l’ordinateur servant de passerelle dispose d’un pilote installé, c’est forcément dans la poche en quelques clics. L’installation sur les deux appareils ne présente pas de difficultés particulières, même si le tout automatique ne marche pas forcément.

Il existe une solution voisine n’imposant pas l’achat d’une application IOS, mais qui suppose de disposer d’un modèle de routeur Netgear bien spécifique intégrant le logiciel Genie. Le logiciel passerelle PC ou MAC y est également gratuit. En revanche, il vous faudra quand même employer un ordinateur comme passerelle.

 

Catégories

Laissez un commentaire





Evénements

 

 

Offres de Multimediatique