Comment créer un site Internet en 2020 ?

Il n’y a pas 36 solutions. Soit vous le réalisez en HTML, le langage compris par les navigateurs Web de vos futurs visiteurs, soit vous passez par un outil de création de contenu type CMS tel que WordPress. Mais soyons clairs, si vous partez de zéro, la première option s’apparente un peu à entreprendre un tour du monde en pédalo. En vérité, vous n’avez pas vraiment le choix, à moins de vous trouver à la retraite et de chercher désespérément comment remplir les pages vides de votre agenda entre deux séances de bingo.

Reste donc les CMS, mais lequel choisir ? Il y en a presque autant que de fromages en France, mais cela se résume essentiellement à un duel WordPress – Wix, et il suffit de se pencher sur les principaux critères à considérer pour y voir plus clair.

  • Le niveau de puissance doit être adapté non seulement à vos besoins d’aujourd’hui, mais aussi à ceux de demain. Que diriez-vous de devoir refaire complètement votre site dans deux ans, quand vous buterez sans arrêt sur les limites de cet outil qui vous semblait si adapté au début ? Personne n’a envie de ça. C’est pourtant ce qui arrive à de nombreux utilisateurs de Wix, dont l’environnement est en plus complètement fermé. Inversement, des monstres tels que Drupal ou même Joomla n’ont pas de sens pour une petite entreprise. Au contraire, WordPress peut aller très loin sans se transformer en usine à gaz.

  • Le CMS devrait aussi selon moi être impérativement libre. Autrement dit vous devriez pouvoir choisir votre hébergeur, mais aussi ajouter des fonctionnalités que vous souhaitez à votre convenance grâce aux outils d’éditeurs tiers. Voire modifier le CMS si l’envie vous en prenait.
    À ce petit jeu, WordPress écrase là encore tout le monde avec son écosystème incroyablement vaste. Si demain l’entreprise disparaissait, n’importe qui pourrait reprendre le flambeau. Il vous permet aussi de l’installer n’importe où (y compris dans votre entreprise), si bien que vous pouvez changer d’hébergeur à votre guise.
    Au contraire, les CMS non libres peuvent faire leurs règles sans que vous soyez consulté. Et s’ils multiplient leurs prix par dix, changent de stratégie et vous mettent à la porte, ou tout simplement disparaissent, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer.

 

  • Le prix ne constitue en revanche pas vraiment un critère pour moi. En effet, même avec un CMS libre, au bout d’un moment, vous finirez toujours par investir un peu pour améliorer le résultat : hébergement plus rapide, ajout de nouvelles fonctions… Mais vous pourrez le faire à votre rythme et dans une totale liberté de choix. Avec le non libre, les limitations imposées vous pousseront très rapidement vers les options payantes : domaine personnalisé (monentreprise.fr), absence de publicité, favicon, vente en ligne, débit, espace de stockage… Là aussi, un point pour WordPress.

  • Reste la simplicité. Là, il faut reconnaître que Wix a longtemps eu un vrai avantage. Pas parce que WordPress se montre réellement plus compliqué, mais parce qu’il offre tellement de possibilités qu’un nouvel utilisateur risque de se sentir un peu perdu. Toutefois, un bref accompagnement suffit à passer ce cap.
    Son vrai handicap tenait plutôt à son éditeur, pour ainsi dire inchangé depuis quasiment vingt ans ! Mais tout arrive à qui sait attendre, et cette antiquité a enfin laissé place à un vrai composeur de pages complet et surtout vraiment accessible à tous. Pour en revenir à Wix, je ne le trouve bien entendu pas dénué de qualité, mais son choix ne me viendrait pas à l’idée s’il y a un enjeu professionnel.

Voilà voilà. Alors j’entends bien quelques voix dans le fond de la salle : il a un parti-pris contre Wix. Pas du tout, c’est le résultat de mon analyse (référencement problématique, actions marketing très limitées, outil 100% propriétaire…) Je n’aurais aucun souci à passer à ce CMS s’il corrigeait ses défauts. Et pour faire bonne mesure, voici un point sur WordPress et certains préjugés associés. D’autres petites voix évoquent la sécurité de WordPress, qui à en croire certains journalistes mal renseignés, poserait de graves problèmes. Que nenni ! Relisez donc cet article.

En conclusion, il est plus que temps de vous y mettre, seul ou accompagné. Et si je n’ai pas réussi à vous convaincre, il vaut mieux un site Wix que pas de site du tout. On en reparlera juste dans deux ans 😊.



ACCELEREZ LE CHARGEMENT

DE VOTRE SITE

Ne perdez plus d'opportunités en lassant vos visiteurs avec des vitesses de chargement innacceptables

tortue avec panneau fin limite vitesse 30

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page