La curation : vilain nom, joli concept

Nous devrions être d’accord sur le postulat suivant : pour faire vivre vos supports de communication, et au-delà, maintenir le lien avec vos clients et prospects, il s’agit de publier régulièrement du contenu de qualité. Or, si vous vous y êtes déjà frotté, un tel processus s’avère sérieusement chronophage. Même en exploitant soigneusement l’intégralité des techniques et processus que couvre dans mes formations consacrées à ce sujet, vous devrez quoi qu’il arrive y consacrer du temps et de la créativité.

Il existe cependant une autre approche appelée « curation ». Oui, le mot n’a rien de glamour, mais regardons un peu sa beauté intérieure. Derrière ce terme inélégant se cache un concept ultra simple, à la fois moins exigeant que l’écriture, mais aussi très efficace. Cela consiste tout simplement à identifier sur le Web les ressources pertinentes couvrant votre sujet de prédilection, puis à les partager avec vos clients et prospects. Au passage, cette approche peut parfaitement se conjuguer avec une création traditionnelle d’articles. Mais elle a par définition le mérite par définition de diluer la proportion de sujets trop directement liés à votre entreprise.

Toutes proportions gardées, vous aurez le même rôle qu’un responsable de musée organisant une exposition qui comprendrait des œuvres issues d’autres établissements. Vous effectuerez des choix pertinents, en mettant le contenu sélectionné en valeur et en le rendant facilement accessible et en montrant clairement sa pertinence pour vos lecteurs.


Facile ? Pas tant que ça, tant sur le fond que sur la forme. Car tenir la distance en conservant le même niveau de qualité et de cohérence suppose tout de même à la fois une bonne organisation et des outils à la hauteur. Pour conserver un flux constant de contenu, vous devrez mettre à profit tous les outils de veille possibles (ex : Scoop.it, Feedly…). Logiquement, vous en exploitez déjà un certain nombre, tout bonnement pour vous tenir au courant des évolutions de votre secteur. Vous n’aurez donc qu’à identifier toutes vos sources, à les suivre de près, et à piocher dedans.

Voilà pour le fond. Pour la forme, je vais vous suggérer un outil méconnu parfaitement adapté à cette tâche. Baptisé Curated, il permet de gérer de bout en bout la réalisation de newsletters basées sur la curation. L’outil se compose de deux parties. La première est un complément pour votre navigateur. Dès que vous trouvez un contenu pertinent, vous enregistrez la page concernée en y adjoignant un éventuel commentaire et vous l’affectez à une catégorie. Ensuite, pour chaque numéro de votre newsletter, vous butinerez dans les catégories de contenu préalablement alimentées pour piocher les éléments de votre choix, en rédiger la présentation et y ajouter votre grain de sel. Il ne vous reste plus qu’à programmer l’envoi.

Clairement, cette approche reste encore peu courante en France. Sachez toutefois que nombre d’utilisateurs de Curated éditent une newsletter payante, et le logiciel gère cette partie pour vous. L’approche mérite réflexion, à vous d’estimer le volume de valeur ajoutée que vous pourriez y injecter pour justifier le choix du payant.

Que vous alliiez jusqu’à publier une newsletter basée sur vos recherches ou que vous n’employiez cette technique que pour diversifier le contenu de vos supports, vous avez tout intérêt à adopter la curation. Faites donc un petit essai pour voir.



Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page