Après le RGPD, découvrez les joies de la DSP2

Décidément, on ne pourra pas reprocher à l’administration européenne de ne pas travailler. En 2019, nous avions déjà eu droit au désastreux RGPD, dont je vous avais détaillé les pièges qui menacent déraisonnablement les PME. Comme dit le proverbe, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Mais conformément à leurs habitudes, nos dirigeants bien-aimés continuent à agir comme si les grandes entreprises représentaient 99% du tissu économique.

Vous avez aimé le RGPD ? Voici désormais la DSP2.

Kesako ? Il s’agit de la « Directive sur les Services de Paiement 2 ». Mitonnée avec amour en 2015, celle-ci impose en résumé d’appliquer une mesure d’authentification forte à tout règlement en ligne. Difficile d’y trouver quoi que ce soit à redire sur le principe.

L’identifiant et le mot de passe du moyen de paiement ne suffiront donc plus. Les vendeurs devront par conséquent y adjoindre, en fonction de la situation, une validation supplémentaire de nature différente (empreinte digitale, code de validation, reconnaissance faciale, question secrète…) Rien que du bon sens jusque-là.


Concrètement, en tant que vendeur, vous devrez vous assurer que les outils de vente en ligne que vous employez sont bien conformes DSP2. Car dans le cas contraire, si les nouvelles mesures d’authentification forte ne sont supportées, le règlement de vos clients se verra annulé faute de confirmation. Ce serait ballot !

Objectivement, cette nouvelle contrainte va aussi dans l’intérêt des vendeurs, en visant une baisse conséquente du niveau moyen de fraude. Elle devrait aussi entraîner bien moins de mauvaises surprises techniques, financières et administratives pour vous.

La date de mise en application de la DSP2 était fixée au 14/09/2019. Les principaux processeurs de paiement, dont Paypal et Stripe, se trouvaient bien au RDV. Mais les banques françaises, pas exactement en pointe en matière de sécurité, ont réussi (quelle surprise) à trouver les mots qui touchent l’autorité bancaire européenne. Résultat, la DSP2 se voit repoussée dans notre pays à 2022 ! Pas moins. Et tant pis pour la fraude.

Mais voyons le bon côté de la chose. Vous aurez au moins amplement le temps de mettre vos outils de paiement en ligne en conformité d’ici-là si ça n’est pas déjà fait. A moins que le choses changent encore.


Passez dès maintenant

votre site WordPress

au SSL

Evitez les messages d'alerte anxiogènes de Google Chrome et Firefox sur l'écran de vos visiteurs. Multimediatique s'occupe de tout.


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page