Ne pas écouter vos prestataires (ou vos clients) risque de vous coûter cher

Quand nous ne maîtrisons pas un secteur de compétence dans lequel nous avons un besoin, nous faisons appel à un spécialiste. Cette approche parfaitement cohérente risque cependant de déraper sérieusement pour deux raisons.

La première vient du fait que, même s’il s’agit d’un domaine que nous ne maîtrisons ni de près ni de loin, nous avons quand même notre petite idée sur le sujet.

Et que nous allons parfois la soutenir en dépit du bon sens.

Dans mon cas, un de mes clients qui m’avait commandé un site Web m’avait demandé avec insistance de faire le nécessaire pour que les deux tiers de la page d’accueil tiennent sur l’écran de son mini PC portable !

Impossible de lui faire admettre que son ordinateur n’était pas forcément représentatif de celui de ses visiteurs, et surtout que chercher à obtenir un rendu bien précis pour un ordinateur spécifique était complètement antinomique avec le principe du responsive.

Le second risque de dérapage vient du fait que le prestataire est parfois tellement focalisé sur la technique qu’il en oublie un peu notre attente. Ou bien qu’il reproduit année après année les mêmes actions sans jamais se remettre en cause.

Dans mon secteur, ça se traduit par exemple dans les sites Web par de sortes de tics de réalisation. Par exemple l’emploi d’un nuage de mots clés. Le concept faisait fureur dans les années 90, mais vous en servez-vous quand vous en voyez un ? Très probablement non. Enfin je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui me réponde par l’affirmative.

Et pourtant, on tombe encore de temps en temps sur des sites récents avec ce genre de fantaisie inutile. Or cela distrait forcément le visiteur, au détriment de l’action que vous attendez de lui. Et quand on connaît la difficulté à attirer l’attention…

Globalement, clients ou prestataires, nous aimons nos préjugés. Ils nous dispensent de sortir de notre zone de confort, ce qui nous place inconsciemment en situation de risque. Moralité, écoutons-nous tous un peu plus.

Car il existe pire situation que les deux évoquées ci-dessus : quand client et prestataire partent en plein hors-piste main dans la main.

Prenons par exemple le cas des logos, on ne peut plus visuel. Vous allez voir qu’il y a pire que laid ou raté. Tous ceux qui suivent sont authentiques, validés par le client et le prestataire ! Ça laisse songeur.

Ces questions d’échanges entre prestataires et clients vous évoquent des anecdotes ou des recommandations ? Partagez-les avec moi.

Download Our FREE List Building Report

Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evénements

 

 

Offres de Multimediatique

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page