Comment se préparer à rebondir après le coronavirus ?

« Il y en a mare des appels à utiliser la visioconférence. Moi, ce qu’il me faut, ce sont des clients ! » commentait récemment un internaute manifestement excédé. Et il faut bien reconnaître que de voir son activité stoppée nette par le confinement a sérieusement de quoi faire perdre sa patience à plus d’un. Mais la nécessité impérieuse d’un retour à la normale ni le fait de trépigner sur place ou d’exploser de colère ne risque pas de changer quoi que ce soit.

De toute évidence, nous n’allons pas sortir très frais de cette sale affaire. À moins que la stratégie du pauvre consistant à confiner malades et bien-portants laisse place à une politique massive de dépistage comme à Taïwan, mais ça ne semble pas réaliste pour l’instant. Bref, nous allons devoir avaler la potion amère. Certains réussiront à traverser le tunnel, d’autres malheureusement pas.

Par contre, le redémarrage post Coronavirus ne se fera pas d’un claquement de doigts, et occasionnera lui aussi son lot de larmes. Raison de plus pour s’y mettre dès maintenant plutôt que d’écumer le catalogue de Netflix.

Concrètement, pour en revenir au coup de sang de l’internaute que je citais, il ne faut pas confondre objectif et moyens. La visioconférence ne fera pas apparaître de nouveaux clients en soi, mais elle peut comme beaucoup d’outils et techniques de marketing Internet contribuer à en acquérir de nouveau et au moins aider à conserver les anciens. Or comme dit le proverbe, « loin des yeux, loin du cœur ». Et c’est un peu le principe de nombreuses actions de webmarketing de base boudées par de trop nombreuses entreprises. Cette traditionnelle résistance au changement sera demain un luxe que plus personne ne pourra se permettre, car il faudra manifestement tout mettre en œuvre pour survivre.


Je vous propose donc d’adopter un plan d’action en quatre points pour rebondir :

Mettre en place ou repenser votre site Web

Déjà avant le virus, si vous n’aviez pas de site, vous n’existiez pas. Vous en doutez ? Pourtant, nous fonctionnons tous de la façon suivante : nous cherchons nos fournisseurs potentiels sur le Web. Ou si nous les avons déjà identifiés, nous voulons nous faire une idée de ce qu’ils disent d’eux-mêmes sur leur site avant de les contacter. Ça ne va pas changer maintenant.

Mais un site ne se réalise pas en un jour. Surtout pour les entreprises qui n’ont jamais géré un tel achat. Ce dont beaucoup ne sont pas conscientes, c’est qu’il nécessite préalablement une longue réflexion. Un peu comme pour la construction d’une maison.

Si vous ne savez pas ce que vous voulez obtenir, et/ou si vous ne voulez pas rédiger vos propres textes, le coût global risque bien de tripler. Vous avez donc tout intérêt à rassembler les informations que vous voulez y trouver, les mettre en forme et les rédiger, réfléchir aux éléments de design qui vous parlent (ou que vous voulez éviter) … En prime, cette phase vous oblige à réfléchir à votre positionnement et à vos objectifs. Elle vous permettra probablement de mettre le doigt sur des incohérences ou des potentiels insoupçonnés, et finalement d’y voir plus clair sur votre propre activité.

Mettre en place une newsletter

Certains enterrent l’emailing chaque année. Mais il reste plus que jamais un irremplaçable outil. Il ne coûte pas grand-chose, un avantage de taille par les temps de disette qui s’annoncent. De plus, votre fichier d’abonnés vous restera acquis à jamais, alors qu’un compte sur un réseau social peut être fermé du jour au lendemain sans préavis ni appel (j’en connais qui l’ont vécu). Enfin, il s’agit d’un des rares moyens de toucher activement et sans délai votre cible, et de façon ultra précise en prime grâce aux fonctions de segmentation). C’est le moment de vous pencher sur Moosend. Oui, il n’est pas disponible en français. Mais Mailchimps non plus.

Entretenir votre carnet d’adresses

Effectivement, la visioconférence et les webinaires permettent d’entretenir votre fichier de clients et de prospects. Ainsi, vous n’aurez pas à repartir de zéro à la fin du confinement. La vidéo renforce la qualité du lien. Alors oubliez les réticences déplacées (je n’ai pas de chemise, je dois aller chez le coiffeur…). Montrez-vous, échangez, restez sur la scène. Vous n’avez pas de budget à y consacrer ? Pas grave, il existe des solutions gratuites dans les deux cas, comme Skype ou Zoom.

Mettez-vous enfin au CRM

Si vous ne gérez pas activement les opportunités au fur et à mesure que vous les identifiez, vous en perdrez un nombre important. Un CRM vous permet de suivre l’avancement de chaque dossier. Mais aussi de savoir où vous en êtes avec chaque client en accédant à un seul endroit à tous les échanges avec un client donné et tous ses employés : mails envoyés ou reçus, avec notifications d’ouverture, visites sur votre site Web automatiquement détectées… Ou être rappelé pour ne manquer aucune échéance. Jetez donc un œil sur SalesFlare.

Prenez de l’avance. Adoptez au moins de de ces outils.


Votre logo en vidéo HD pour moins de 100€?

  • Renforcez votre image de marque
  • Donnez une touche pro à vos vidéos
  • Obtenez simplement un effet d'homogénéité

 


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page