Testez WordPress sans risque ni dépense

Chaque année, WordPress grignote sans pitié des parts de marché à ses concurrents. Et disons-le sans détour, cet outil de création de sites Web se taille la part du lion. Il s’octroie en effet un peu plus de 44% à ce jour (et même plus de 65% si on ne considère que les usages de vente en ligne).

Cependant, WordPress peut être perçu par certains néophytes un peu plus abrupt que certains outils bien plus fermés et limités, comme Wix par exemple. Injustement selon moi, mais peu importe. Mais comment alors faire le premier pas sans engager de frais ni courir de risques ?

Comme souvent dans le numérique, il existe une version hébergée gratuitement par Automatic, son éditeur, sur son site commercial https://wordpress.com/fr/. Je vous recommande pourtant d’éviter ce moyen, car il s’appuie sur une version plutôt restreinte de WordPress. L’interface diffère de manière assez importante dans plusieurs parties clés, ce qui ne facilitera pas le passage à la version normale quand vous voudrez vous lancerez pour de bon. Je vous conseille plutôt deux alternatives toutes aussi gratuites. De plus, cette plateforme interdit l’usage de certains outils très populaires ; notamment dans la sécurité et la sauvegarde. Pourquoi ? Parce qu’Automatic en commercialise des concurrents.

La première consiste à faire tourner WordPress directement sur votre ordinateur et non pas chez un hébergeur. Cela suppose par contre de disposer d’un PC décent, c’est-à-dire nettement mieux qu’un portable bas de gamme à 200€, et ne datant pas non plus de Mathusalem (s’il ne tourne pas sous Windows 10, passez votre chemin).


Il existe de nombreuses solutions dans le gratuit comme dans le payant, mais l’une des plus agréables vient de basculer dans le premier camp : Local Pro. Et elle ne nécessite pas de créer un compte, contrairement à ce que certains détails pourraient laisser croire. Une fois téléchargé la bonne version (il existe pour Windows, Mac OS et Linux), lancez l’installation en validant les demandes d’autorisation. Enfin, créer votre premier site en validant les options par défaut. N’oubliez pas de noter le nom du compte administrateur et son mot de passe. Libre à vous d’y accéder en simple visite ou alors en employant le compte administrateur, afin de créer véritablement le site.

Cette solution a pour avantage essentiel de n’entraîner aucune dépense, et de permettre la création d’un nombre illimité de sites. Mais en revanche, ces derniers ne seront pas accessibles sur le Web. Seulement de votre ordinateur.

L’autre approche s’appuie elle sur un vrai hébergement, tout aussi gratuit que WordPress.com, mais 100% standard. Et elle n’impose donc pas d’installation sur votre ordinateur. Taste WP, c’est son nom, offre des performances à la hauteur, et s’installe réellement en un clic. Malheureusement, sa gratuité se paye inévitablement de limitations problématiques. De taille, encore que 1Go, ça passe sans problème. Par contre, le hic vient de la durée de vie. Par défaut, votre site sera supprimé au bout de 48h, ou 7 jours après une simple inscription. Toutefois, je ne serais pas surpris de voir apparaître dans un proche avenir une offre d’hébergement attractive. Mais vous devrez alors entrouvrir votre portefeuille.

Trop juste pour réellement se faire la main sur la durée, Taste WP offre en fait une solution idéale pour un premier tout de piste sans aucune contrainte. Et aussi pour tenter des opérations trop risquées sur un site en exploitation (extension exotique, mise à jour délicate…). Jetez donc un coup d’œil.


ACCELEREZ LE CHARGEMENT

DE VOTRE SITE

Ne perdez plus d'opportunités en lassant vos visiteurs avec des vitesses de chargement innacceptables

tortue avec panneau fin limite vitesse 30

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page