Webmarketing et Covid-19 : l’heure du bilan

Depuis son arrivée dans nos vies l’an dernier, le Covid-19 a sérieusement chamboulé notre quotidien : conséquences parfois directes sur la santé, restrictions de circulation, interdiction d’exercer pour certaines professions, chute d’activité pour beaucoup, limitations des échanges humains classiques, peur des contacts… tout cela a sérieusement changé notre quotidien.

Forcément, le marketing Internet et les outils de communications numériques ont eux aussi été impactés, et pas forcément en mal. La visioconférence et les webinaires  sont enfin entrés dans nos mœurs, balayant les dernières pudeurs exagérées qui amenaient beaucoup de gens à prétexter une absence de webcam ou un problème technique pour les refuser (lire à ce propos Choisir un outil de webinaire, Comment gérer les blocages liés à la vidéocommunication, ou encore Comment cacher le bazar autour de vous en visioconférence ?)

Plus largement, la vidéo a continué à se tailler un large fief dans la formation (synchrone et asynchrone), dans la vente en ligne (une tendance qui nous vient de Chine) ou encore dans les réseaux sociaux. Forcément, la vidéo nous parle plus, et nécessite moins d’efforts qu’un simple texte. Cette tendance durable se ressent dans la richesse des solutions qui mettent leur création à la portée de tous. Je vous conseille notamment les excellents Crello, Offeo ou encore Tyle.


À propos de vente en ligne, le fameux click & collect contribue à pousser les commerçants et artisans à commencer enfin à rattraper leur retard colossal sur nos voisins européens en matière de présence Web. Même si les mesures gouvernementales (500€) ne couvrent pas le développement d’un simple site vitrine, et encore moins un comprenant la gestion des commandes à emporter ou à livrer. La mesure aura au moins un effet incitatif pour les ultimes retardataires. D’ailleurs, elle est prolongée au 30 juin.

D’autres tendances, qui viennent de beaucoup plus loin, ont commencé à se faire discrètement une place au soleil. Je pense tout particulièrement à l’intelligence artificielle dans la création de contenu rédactionnel. Une vraie tarte à la crème, un argument en carton-pâte ces dernières années, au même titre que les antioxydants dans tout et n’importe quoi. Mais maintenant, les outils s’appuyant réellement dessus avec une efficacité réelle déferlent (Nichesss, copy.ai, conversation.ai, neuraltext…). Et cela tombe bien, ils viennent appuyer un besoin d’autonomie accru par les échanges humains directs plus rares et compliqués. Testez-les donc vous-mêmes, ils proposent tous un tour d’essai gratuit.

En revanche, la multiplication des chatbots (ces chats automatiques) me laisse toujours aussi perplexe. Vient forcément (et très rapidement), le moment où le visiteur comprend qu’il n’a pas à faire à un vrai humain, mais à un vulgaire logiciel tout juste capable de comprendre quelques mots clés et de pointer sur telle ou telle page associée. Forcément, ça énerve souvent et à juste titre. Mais les progrès récents dans l’intelligence artificielle évoqués à l’instant et combinés à une puissance de traitement accrue des systèmes informatiques va finir par rendre cet usage enfin pertinent. Je dirais quelques années au pire.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page