Lire, transcrire et traduire vos contenus simplement

Si les outils informatiques que nous employons au quotidien s’appuient de plus en plus sur la voix, le passage de l’un à l’autre n’a encore rien d’évident. En tout, nous n’en sommes pas encore à ce que montrent certains films. Néanmoins, les choses progressent régulièrement et je vous propose de faire ici un petit point sur l’état de l’art en la matière.

La lecture

Mais pourquoi donc feriez-vous appel à un outil pour lire un texte, alors qu’il serait si simple de le réaliser vous-même ? Si vous vous posez la question, alors vous n’avez probablement jamais essayé. En effet, il s’agit d’un véritable parcours du combattant, essaimé d’embûches.

Vous allez à de multiples reprises buter sur des mots, cafouiller, hésiter, tousser, vous racler la gorge, être perturbé par votre entourage (notamment par votre chat qui prétend s’y connaître). Sans parler des rafales de euhhhh que vous allez distribuer avec générosité.

Si bien que vous devrez le plus souvent multiplier les prises, monter le résultat, et y passer au final un temps ahurissant. Même pour une séquence de quelques minutes. Alors à ce compte-là, autant automatiser le processus.

Les poids lourds sur ce secteur sont aujourd’hui Google, Amazon et IBM. Ils mettent leurs systèmes à la disposition d’une multitude d’éditeurs, lesquels les exploitent à leur façon. Et il y a forcément à boire et à manger. Globalement, le choix en voix françaises fait souvent pâle figure face à l’anglais, mais leur qualité a vraiment fait un bond l’an dernier. Il reste une bonne marge d’amélioration possible, mais les résultats deviennent enfin crédibles.

Pour vous faire une idée par vous-même, je vous recommande de jeter un œil sur Speechelo ou encore Listnr.



La transcription

Vous produisez régulièrement des vidéos (tutoriels, interviews, démonstrations, enregistrements de séminaires…) ? Bravo. Mais avec des sous-titres, ce serait encore mieux. Non seulement pour vos lecteurs aveugles, mais aussi pour les innombrables personnes qui les regardent sur leur téléphone avec le son coupé. Et, cerise sur le gâteau, sous-titrer systématiquement vos vidéos est aussi un gage de bon référencement.

Là encore, pourquoi ne pas le faire à l’oreille et saisir soi-même la transcription ? Pour des raisons identiques à l’enregistrement d’une voix off : cela s’avère affreusement long et laborieux. Vous devrez probablement tout réécouter trois ou quatre fois pour en arriver à bout. Bref, un véritable cauchemar pour un enregistrement d’une ou deux heures.

Ici aussi, la technologie a beaucoup avancé. Vous trouverez notamment Dragon Speech Software, qui est toutefois plus à l’aise avec votre propre voix et après un bon apprentissage. Mais des services en ligne très bien pensés se multiplient. Otter, par exemple, ou encore Happy Scribe, qui a ma préférence. Ce dernier sait par exemple traiter très efficacement aussi bien le français que l’anglais, propose un outil de vérification du résultat fort pratique, et sait exporter les sous-titres seuls ou ajouter à la vidéo d’origine. Et même les traduire dans de multiples langues. J’aurais adoré disposer de ce genre d’outils quand j’étais journaliste.

La traduction

Il s’agit de la catégorie d’outils évoqués la moins mature. Et même la crème de la crème inspire encore un peu pitié. En l’occurrence, je pense à Systran.

Et Google ou Deepl ne font malheureusement pas mieux. Nous allons probablement devoir attendre encore longtemps avant d’atteindre un niveau de qualité convaincant avec des phrases un plus ou moins charpentées. En attendant, disons que Systran permet de comprendre le sens d’un texte. Disons que les traducteurs ont encore de beaux jours devant eux.

Mais ne vous arrêtez pas à l’imperfection actuelle de ces outils. Ils sauront dans de nombreux cas vous faire gagner du temps. Mettez-les en pratique et voyez si cela convient à vos attentes.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page