Comment faire face à des commentaires déplacés sur les réseaux sociaux ?

Il ne vous a probablement pas échappé que certains de nos contemporains avaient une fâcheuse tendance à se lâcher sur les réseaux sociaux avec une certaine inélégance, voire parfois une agressivité sidérante. Convaincus d’être des victimes injustement maltraitées, tantôt autoproclamés justiciers,  ils n’hésitent pas à prendre vos supports en ligne pour des punching-balls, et à se défouler sur vous à bon compte. Si certains secteurs d’activité se voient plus concernés que d’autres, il y a fort à parier que les choses ne vont pas s’arranger.

Or à moins de posséder une salle de sport, votre rôle ne consiste pas à servir de défouloir de vos clients et prospects. Et vous devez donc vous armer contre les agressions, car elles risquent au final de vous coûter cher, en décourageant notamment les nouveaux venus. J’ai par exemple accompagné un client qui subissait en permanence un torrent de commentaires déplacés, d’insultes, de médisances… Parfois même de ses concurrents ! Ses différents comptes suscitaient chaque jour des dizaines de remarques problématiques, qu’il était impossible de laisser en l’état. Quand bien même il n’y aurait eu qu’une seule de temps en temps, il aurait fallu intervenir rapidement et systématiquement.

Une gestion particulièrement chronophage et donc onéreuse, qui impose un traitement automatisé dans les cas les plus sensibles. Mais idéalement dans tous les autres cas aussi. En effet, une insulte laissée sur une page pendant plusieurs heures fait autant désordre qu’un petit gerbi au milieu d’un restaurant. Alors, comment procéder ?


D’abord, les réseaux tels que Facebook ou Instagram comprennent ce qu’ils appellent un filtre à injure. Chaque commentaire contenant un mot présent dans la liste de base ou complétée par vos soins sera tout simplement masqué automatiquement. Vous disposerez alors de tout le temps nécessaire pour rétablir le commentaire et y répondre, ou bien bannir l’importun pour ne plus subir de nuisances de sa part. Toutefois, la fonction présente des limites. La créativité en matière d’agression n’ayant pas de limite, une part non négligeable passera entre les mailles du filet. Notamment si les malotrus se doublent d’analphabètes, ou qu’au contraire ils manient l’allusion perfide à la perfection.

Si donc le filtre à injure gratuit ne suffit pas, vous devrez alors entrouvrir votre porte-monnaie et passer à un niveau de riposte plus musclé. J’en citerai notamment deux : Sourgrapes et Modlium. Le premier se limite à Facebook, tandis que le second couvre aussi Instagram. Mais leur principe est identique : identifier tout commentaire à connotation négative et le masquer automatiquement, à vous de décider dans un second temps de l’action à entreprendre. Je n’ai réellement mis en pratique que Sourgrapes, mais avec des résultats impressionnants. Il vaut largement son prix, et vous sauvera régulièrement la mise, quelle que soit la langue employée sur votre réseau. Je suis souvent un peu dubitatif dès qu’il est question d’intelligence artificielle. Mais là, j’applaudis « des deux mains ». Si vous voulez avoir la paix sans passer votre vie sur les réseaux sociaux, ne cherchez pas une autre solution.

Ne laissez pas les trolls (c’est le nom ces semeurs de zizanie sur les réseaux sociaux) saper votre image de marque, votre moral, et vampiriser vos ressources. Organisez votre défense à l’aide des services mentionnés, puis concentrez-vous sur votre activité normale.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page