Emailing : la taille de votre liste compte-t-elle vraiment ?

En fait, tout dépend de quoi on parle. Je vais commencer par le cas de la prospection à froid. Voilà un usage peu conventionnel pour un service d’emailing, dans la mesure où il existe des outils plus adaptés, tels que Snovio, Lemlist

S’il s’agit bien de votre objectif, je vous recommande chaleureusement de jeter plutôt un œil sur ces solutions. Elles offrent d’excellents outils de constitution de listes, de vérification de validité des adresses email, de gestion automatisée des campagnes (planification des étapes et adaptation à la réaction des destinataires), d’utilisation de visuels personnalisables pour chaque destinataire…

Néanmoins, à condition que vous employiez un fichier préalablement qualifié, et dont les membres ont accepté explicitement de recevoir une communication commerciale, alors vous pouvez quand même techniquement opter pour un service d’emailing classique pour cet usage (Moosend, Mailchimp, Active Campaign…). Mais vous passerez alors à côté de leur objectif normal, à savoir entretenir votre liste et développer la qualité de votre relation avec vos abonnés.

Dans ce cas, la taille de votre liste compte effectivement. A qualité équivalente, plus vous disposerez de contacts et plus vous engrangerez de résultats positifs.

Mais il n’en va pas de même si vous employez plus classiquement votre service d’emailing, et donc s’il s’agit pour vous de développer sur la durée une liste, que vous l’entretenez et la complétez régulièrement (lead magnets, campagnes publicitaires de recrutement, formulaires d’inscription sur vos autres supports de communications…). Dans ce cas, la question de la taille prend un tout autre sens. Là, au contraire de la prospection à froid, la taille ne constitue pas du tout un objectif. Tant s’en faut. Une liste importante a bien pour avantage de satisfaire notre ego, mais vous conviendrez qu’il s’agit d’un objectif un peu léger.


Le nombre de contacts présente en revanche deux sérieux inconvénients. D’abord, les fournisseurs de services d’emailing vous facturent quasiment tous proportionnellement à la taille de votre fichier. Imaginons maintenant que la moitié de vos destinataires restent toujours globalement passifs. Ils n’ouvrent que rarement ou pas vos emails, ne cliquent pas sur vos liens, et peut-être même ne sont-ils pas conscients que vous leur écrivez de temps en temps ! Ce sont des « touristes ». Conclusion : la moitié de vos dépenses en emailing ne produit rien, ce qui n’a aucun sens.

En toute logique, vous devriez passer régulièrement vos statistiques à la moulinette, afin d’identifier ces touristes, et les raccompagner gentiment vers la sortie. Oui oui, en les supprimant de votre liste. Bien entendu, tentez juste avant de les « réactiver ». Envoyez-leur une ultime campagne, dans laquelle vous leur direz quelque chose du genre :

« Cher abonné
Nos courriels ne semblent pas vous apporter satisfaction. Nous comprenons que votre temps est certainement compté, et nous souhaitons moins que tout encombrer inutilement votre boîte aux lettres. Sans nouvelle de votre part, nous prendrons la liberté de vous désabonner.
Si en revanche il s’agit d’un malentendu, merci de cliquer sur le bouton « Oups, je veux continuer à recevoir cette newsletter ».

Et bien entendu, si vous le souhaitez, nous aurons plaisir à vous accueillir à nouveau ultérieurement, pour partager avec vous chaque mois nos conseils pratiques et remises exclusives. »

En conclusion, il vaut mieux une petite liste très active, et donc rentable, qu’une impressionnante dont le résultat principal consiste à engraisser votre prestataire en emailing. D’autant qu’il n’en a probablement pas besoin. À ma grande surprise, j’ai en effet découvert hier que Mailchimp générait par exemple un chiffre d’affaires annuel de 700 millions de dollars.

Enfin vous savez maintenant ce que vous devriez faire sans tarder : le ménage dans vos contacts.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page