Comment prospecter dans « le dur » en restant zen ?

Prospecter constitue un travail aussi difficile qu’ingrat. Nous l’avons tous constaté, que nous soyons commerciaux purs et durs ou simples entrepreneurs. Alors pour prospecter « dans le dur », comme on dit, il faut avoir un mental en acier trempé. Aussi bien par téléphone qu’en direct.

Même en partant d’un fichier bien qualifié et à jour, avec une offre sexy et un argumentaire bien huilé, l’opération tient souvent du parcours du combattant. Après des tirs de barrage nourris au standard, l’accueil est souvent aussi glacial qu’un apéro en terrasse en plein hiver au Groenland.

Voire pire. Car nous dérangeons des gens généralement stressés, qui ressentiront souvent une furieuse tentation de se défouler à bon compte, et se montreront tout simplement odieux. Or un seul pourrait déjà nous ruiner le moral pour la journée. Alors avec une majorité…

Alors quelle est donc cette mystérieuse solution cachée dans ma poche ?

Eh bien il s’agit de l’emailing.

Oui, vous avez bien entendu, et non, je ne plaisante pas. Vous pouvez réellement le faire.

Je vous entends d’ici penser au RGPD. Effectivement, ce genre d’action n’est pas légalement envisageable dans tous les cas. Pour les particuliers, il faut que les destinataires soient déjà vos clients. Pour les entreprises en revanche, le consentement préalable des destinataires ne s’impose pas.

Par contre, vous ne pouvez pas faire n’importe quoi pour autant. Vous devez vous adresser au bon destinataire (pas de bombardement sur toutes les adresses email que vous trouverez, donc), et votre offre doit avoir un minimum de cohérence avec le secteur d’activité de l’entreprise visée.

 

Ensuite, le contenu de votre message doit vraiment donner envie. Et pas de dormir. Si vous faites comme tout le monde, vous n’aurez par définition aucune chance de vous distinguer. Et en plus, vous arrivez après de nombreux autres.

Essayez par exemple un ton humoristique, surtout si cela correspond à votre personnalité. Les gens pardonnent beaucoup de choses avec un peu d’humour. À commencer par une démarche commerciale qu’ils n’attendent pas et ne souhaitent pas non plus. Ou bien trouvez un angle original, peu pratiqué dans votre secteur.

Ensuite, vous devez absolument utiliser un outil dédié à ce type d’action, afin de l’automatiser (notamment pour les relances), de personnaliser vos contenus et de mesurer les résultats.

Attention, les services d’emailing traditionnels (Mailchimp, Aweber, Getresponse…) sont totalement à proscrire. La prospection dans le dur est en effet en totale contradiction avec leurs clauses d’utilisation. De plus, ils ne sont pas fonctionnellement adaptés.

Les éditeurs ne manquent pas. Je vais vous en suggérer trois : Mailshake, un des plus connus, Lemlist, un français très prometteur, et enfin Funnelbake, qui a le bon goût de proposer une offre à tarif fixe (pas d’abonnement). Par ailleurs, les deux derniers proposent une offre d’essai gratuite. Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas essayer.

Dans un prochain article, j’aborderai les outils et techniques pour constituer un fichier de contact à utiliser pour votre prospection.

 

 

Autres article en relation avec ce sujet

Download Our FREE List Building Report

Passez dès maintenant

votre site WordPress

au SSL

Evitez les messages d'alerte anxiogènes de Google Chrome et Firefox sur l'écran de vos visiteurs. Multimediatique s'occupe de tout.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Evénements

 

 

Offres de Multimediatique

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page