Et si vous vous mettiez au SVG?

Le SVG, késako ? Il s’agit d’un format graphique finalisé et normalisé il y a une petite dizaine d’années, et qui commence enfin à faire son petit bonhomme de chemin.  Contrairement au JPG et au PNG que vous connaissez probablement, il ne s’appuie pas sur une matrice de points (bitmap) mais sur des équations décrivant son contenu. Ainsi, il n’est plus question avec lui de résolution. Autant un effet de zoom trop ambitieux sur un fichier JPG va produire d’affreux effets de pixélisation, autant le SVG ne craint rien. Le résultat va tout bonnement être recalculé et dessiné parfaitement pour atteindre la taille requise.

Deuxième avantage induit, le SVG ne prend quasiment pas de place, et celle qui l’occupe n’est pas corrélée à la surface à représenter sur l’écran. En conséquence de quoi les illustrations se chargent beaucoup plus vite qu’un « gros paquet de pixels ». Un atout décisif pour un site Web, par exemple, où la rapidité a une influence importante sur le confort des visiteurs, ainsi que sur la qualité du référencement.

Seule ombre au tableau, la création de tels fichiers passe par des outils de création vectoriels bien moins conventionnels qu’un vulgaire format matriciel. Un nom vient naturellement à l’esprit : Illustrator. Mais la coûteuse et complexe usine à gaz d’Adobe réclame une sérieuse dose de courage pour s’y coller. Il existe cependant de nombreuses alternatives pour y échapper.

D’abord, les banques d’images SVG ne manquent pas : Freepik, Vecteezy, Frreesvg, Flaticon, LoveSVG… Pourquoi perdre du temps sir le dessin de vos rêves vous tend les bras déjà fait. D’autant que le gratuit pullule sur le Web. Piochez, Google est votre ami. Assurez-vous cependant de la légalité de ce que vous comptez employer.


Pour créer ou adapter vos contenus, il existe aussi d’innombrables outils gratuits. Mais je vais plutôt vous en conseiller un payant. Ne craignez rien, l’excellent Affinity Designer ne coûte qu’une cinquantaine d’euros, mises à jour à vie incluses. Il suppose néanmoins un peu d’apprentissage pour faire plus que quelques « Mickeys », mais le jeu en vaut la chandelle.

Je vous suggère aussi de vous pencher sur Ludus, un fantastique outil français en ligne. Atypique, il sait aussi créer et partager en ligne des présentations façon PowerPoint, mais sérieusement dopées avec des animations, des vidéos, des objets 3D…  Et il existe en version gratuite et payante, selon vos besoins. Enfin, regardez aussi Haikei, qui créera pour vous en quelques clics de superbes fond et motifs au format SVG, idéal pour des pages Web ou de simples documents pour votre communication.

Dernier point, je vous ai conseillé le SVG pour illustrer vos supports en ligne, mais tous les outils de création de sites ne le supportent pas encore, c’est le moins qu’on puisse dire. Et il y a une bonne raison à ça : sa nature vectorielle, qui peut permettre de camoufler des actions frauduleuses au sein d’une banale illustration, à la manière d’un vulgaire virus ! Mais il suffit de ne pas faire votre shopping dans des endroits à risque. Ou tout simplement de créer vous-même vos illustrations.

Dans le cas de WordPress, qui m’est cher comme vous le savez, il existe heureusement une solution (voire plusieurs). Une simple extension telle que SVG Support ajoutera la capacité en question, en attendant que WordPress lui-même s’en charge un de ces jours.

Testez le SVG, ça ne vous engage à rien, et dites-moi ce que vous en pensez.


Votre logo en vidéo HD pour moins de 100€?

  • Renforcez votre image de marque
  • Donnez une touche pro à vos vidéos
  • Obtenez simplement un effet d'homogénéité

 


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page