Demain, tous formateurs ?

La formation est une des plus belles et des plus gratifiantes activités humaines. Pas toujours simple pour autant à exercer, c’est le moins qu’on puisse dire. Surtout en France. Dans ce secteur comme dans beaucoup d’autres, l’état entend en effet tout régenter au prétexte d’ « assainir » la profession.

Il est vrai que les dérives existent : des formations au contenu bidon (notamment dans le développement personnel) ou sous l’influence d’une secte notamment. Je vous invite à relire ce que j’en pense dans formation : le pompier pyromane a encore frappé !

Je voudrais tout d’abord prolonger un peu mon analyse. L’empilement de contraintes réglementaires délirantes va mécaniquement aboutir à tordre le cou aux indépendants et aux petits (voire moyens) organismes de formation. Seuls survivront les plus gros, capables de réaliser les économies d’échelles indispensables (et de financer un lobbying efficace ?).

Pour tout vous dire, j’y vois malheureusement d’incroyables similitudes avec le secteur de l’agriculture. D’abord emballés par les effets d’aubaines des subventions de l’UE (à comparer aux budgets de formation gérés par les Opca/Opco), beaucoup d’agriculteurs sont finalement arrivés à une situation où ils ne contrôlent plus rien de leur vie.

Il existe cependant pour la formation une porte de sortie honorable, à savoir arrêter de jouer le jeu de ceux qui nous tirent dans les jambes en prétendant aider la collectivité. Nous pouvons trouver d’autres moyens de partager notre savoir : les vidéos en ligne, le coaching, l’accompagnement… Cela implique pour les formateurs comme pour les clients de quitter le système de subventions institutionalisé qui pervertit tout le secteur, et de recommencer à vendre et payer les formations ce qu’elles valent vraiment. Chiche ?


Par ailleurs, cette approche est accessible à tous. Pas seulement aux formateurs dument enregistrés auprès du ministère. Effectivement, je parle de vous tous. Quel que soit son secteur d’activité, tout professionnel emmagasine au fil des ans une somme de connaissances, de savoir-faire et d’expériences incroyable. Quel gâchis de ne pas faire profiter les autres de toute cette richesse ! Et je ne parle même pas des retraités qui emportent avec eux une vie d’expérience sans que leurs anciens employeurs n’en perçoivent le plus souvent la valeur.

Aujourd’hui, la technologie donne véritablement à chacun, aussi petit soit-il, les moyens de le faire simplement, rapidement, sans expérience préalable, et de générer une source de revenus supplémentaire. Places de marché (Udemy, Podia, Teachable…), application d’e-learning (360learning, Learnybox, 1TPE, tuto…), sites Web (WordPress, Magento…), on n’a que l’embarras du choix. Même si vous voulez limiter votre investissement au strict minimum.

Récapitulons si vous le voulez bien. Vous avez la connaissance. Les outils pullulent. Restent deux ingrédients nécessaires. La pédagogie tout d’abord. Il s’agit d’un talent inné chez certains. Mais pour les autres, il s’apprend lui aussi, et il existe d’excellents spécialistes de la question. Enfin, si vous vous inquiétez que personne ne vous attende sur le terrain de la formation, n’oubliez pas que le marketing Internet est là pour y remédier.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page