Devriez-vous passer au fond vert ?

Un fond vert, vous en avez forcément déjà vu un en usage, ne serait-ce que dans le cadre des coulisses d’effets spéciaux. Le concept s’appuie sur l’aptitude de nombreux logiciels à supprimer une couleur présente dans une vidéo, pour la remplacer par une image ou une vidéo. Ainsi, plutôt que de mettre involontairement en avant le fouillis qui traîne dans votre dos pendant votre webinaire ou votre tutoriel vidéo, vous le remplacerez par n’importe quoi d’autre : une photo d’un bureau neutre, ou encore la vue par la baie vitrée de votre villa imaginaire à Saint Barth.

Voilà la théorie. Il est de plus en plus de notoriété publique que cette technique est devenue accessible à tout le monde. Mais dans la vraie vie, les choses se passent toutefois sensiblement autrement. Ne tournons pas autour du pot, c’est même une véritable tannée. Je vous avais présenté le concept il y a un bon moment. Mais à l’usage, il faut bien reconnaître que ça n’est pas de tout repos, et que les contraintes s’empilent.

Concrètement, vous devez déjà disposer d’un fond vert, qu’il s’agisse d’un mur de fond, d’un drap tendu, d’une toile à cette couleur et montée sur une armature ou encore se déroulant du plafond… Et tout cela peut coûter un peu d’argent, d’autant que les manipulations répétées risquent d’user progressivement votre fond magique.


Cependant, le pire vient de l’éclairage. Il doit absolument être uniforme, quelle que soit la luminosité ambiante. Il vous faudra donc prévoir un petit budget pour ça, idéalement pour des panneaux à LED en raison d’homogénéité de diffusion. Comptez au moins cinq sources de diffusion, voire un peu plus, avec les supports qui vont bien. De plus, il faudra les régler à chaque fois si vous ne disposez pas d’une pièce dédiée, et vous devez ranger votre équipement après chaque prise de vue. En effet, tout ce barda prend de la place. Idéalement, il vaut mieux disposer d’une pièce dédiée. Et pas d’un placard sous l’escalier. Idéalement, comptez bien deux mètres de recul entre le fond vert et vous. Plus votre ordinateur et votre équipement de prise de vue devant, ainsi que les éclairages avant.

Enfin, il y a le logiciel. La plupart des outils de streaming et de visioconférence comprennent une fonction capable de gérer votre fond. Toutefois, la qualité du résultat laisse parfois à désirer, à moins que vous ne vous trouviez dans les conditions techniques idéales. Surtout, vous devrez consacrer un bon moment à son réglage. Mais si vous devez ranger le fond et l’éclairage après chaque usage, vous risquez de vite fatiguer. Autrement dit, si vous ne disposez pas d’une situation idéale, peut-être deviez-vous opter pour une autre approche.

Précisément, je pense à l’excellent XSplit Vcam, que vous découvrirez dans « Comment cacher le bazar autour de vous en visioconférence ? ». Mais si toutes les planètes sont alignées pour vous (espace libre dédié et budget), et que vous avez un peu de temps et d’énergie à y consacrer, alors pourquoi ne pas quand même tenter l’aventure du fond vert ? Comptez quand même quelques centaines d’euros pour toute la panoplie, éclairage et supports compris. Et plutôt 400€ minimum.


Votre logo en vidéo HD pour moins de 100€?

  • Renforcez votre image de marque
  • Donnez une touche pro à vos vidéos
  • Obtenez simplement un effet d'homogénéité

 


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page