Comment cacher le bazar autour de vous en visioconférence?

A chaque chose malheur est bon. Le Covid-19 aura au moins eu pour mérite de donner un sérieux coup de fouet à la communication vidéo. Skype, Zoom et autres outils de visioconférence (personnellement, je préfère Vectera) en ont fait leurs choux gras.

Moins de temps perdu en déplacement, moins de pollution et presque le même résultat qu’avec une communication en présentiel, ces services obtiennent enfin et à juste titre leur heure de gloire. Au passage, les plus réticents finissent par comprendre que se montrer physiquement ou en vidéo revient exactement au même, quelle que soit notre aisance avec notre image.

Toutefois, la vidéocommunication implique quand même une petite contrainte, à savoir gérer l’environnement immédiat. Si vous télétravaillez, vous ne disposez pas forcément d’un bureau présidentiel avec boiseries et moulures au plafond. Vous vous trouvez plus probablement relégué sous l’escalier, dans la buanderie ou dans un débarras. Ou encore dans votre salon, offrant à vos correspondants le spectacle de ce qui se passe dans votre dos : jouets des enfants éparpillés, chat faisant sa toilette, l’affreux bibelot offert par tata Josette, ouvrages de qualité dans la bibliothèque dans votre dos et dont on peut lire les titres (collection Harlequin, mémoires de vedettes de la téléréalité et autres œuvres invendables dans une foire à 1€)


Bref, il faut gérer la question. Soit à l’ancienne, avec un bon vieux paravent, soit de façon un peu plus high-tech. La version luxe, le fond vert, n’est pas de tout repos, je ne vous le cacherai pas. Entre les éclairages multiples envahissants mais devant produire une luminosité uniforme et les contraintes de distance, vous n’êtes pas au bout de vos peines.

Reste ce que nous attendions tous impatiemment : une solution totalement automatique, sans devoir installer quoi que ce soit, et employable n’importe où, y compris dans un lieu public. Leur principe consiste à intercepter le flux vidéo de votre webcam, puis à flouter le fond ou à le remplacer par une photo ou pourquoi pas une vidéo. Par exemple un bureau plus esthétique que le vôtre. Enfin, le résultat se retrouve dans une nouvelle caméra accessible sur votre ordinateur par n’importe quel logiciel de communication vidéo.

Des solutions existent depuis un bon moment, comme Chromacam ou encore Vcam. Et les outils de visioconférence comme Zoom ou Vectera s’y mettent aussi eux-mêmes en toute logique. Mais honnêtement, c’est un peu limite. Le détourage fait souvent pitié, avec des innombrables effets malheureux : clignotements, flous, masquages intempestifs… Enfin ça dépanne, mais ça ne casse pas trois pates à un canard.

Mais ça, c’était avant. J’ai eu la curiosité de tester il y a quelques semaines la future version 2 de VCam en version beta, qui était déjà impressionnante. Et là, grosse surprise ! Un quasi sans faute, en tout cas vraiment utilisable sans réticence dans un contexte professionnel, loin de là. Et la version finale qui vient de sortir tient bien ses promesses. Vous avez deviné, je ne ressortirai plus mon équipement fond vert que pour les grandes occasions.

Alors ma chère Maryse, combien pour ce superbe outil ? De 6$ par mois à 25$ par an, ou encore 40$ à vie, avec toutes les mises à jour à venir. Et pour les allergiques à l’anglais, oui, l’interface existe bien en français. Franchement, sautez dessus et investissez un billet dans la version à vie. Et profitez-en pour créer aussi un compte gratuit chez Vectera.


Obtenez votre mini-site en moins de 48h

Ne perdez plus d'opportunités en lassant vos visiteurs avec des vitesses de chargement innacceptables

chateau sortant d'un smartphone

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page