Ce que vous perdez en négligeant la visioconférence

Force est de constater que le Covid n’a pas suffi à mettre durablement en orbite l’usage de la visioconférence. Malgré les gains en temps – et donc en productivité – ou encore de la réduction de pollution et des dépenses de déplacements qu’il permet. Bref, tout comme le télétravail, la vague de la visio semble étrangement s‘essouffler un peu. Mais d’où vient donc le blocage ?

En mettant en œuvre à haute dose cet outil au quotidien, tant pour mes activités de formation à distance que pour de l’accompagnement de mes clients, je constate quatre freins récurrents chez mes correspondants. Le premier, la bonne vieille panne (réelle ou pas) prend des formes assez variables. « Je l’ai encore utilisé sans souci hier avec un autre outil de visio » (sous-entendu, le problème vient du votre).

Le second problème, l’absence physique de webcam, surtout sur un notebook, devient heureusement rarissime. En revanche, le troisième problème n’est pas rare : un manque de connaissance, d’aisance, de pratique et donc de formation aux outils informatiques. Beauxoup de gens non familiers des visioconférences se retrouvent à la porte pour des raisons logicielles objectivement peu flagrantes. Ainsi, macOS et certaines suites de sécurité bloquent volontiers l’accès à la webcam par certains sites Web.

Pourtant, la quatrième raison, la plus populaire, se cache souvent derrière les trois autres. En effet, ce sont surtout des réticences psychologiques qui poussent à s’inventer des excuses techniques purement fictives. À commencer par la volonté de protéger des éléments trop personnels de leur environnement ou de leur vie privée. Dommage, car les outils de floutage de notre arrière-plan ne manquent pas, natifs dans Zoom ou encore Vectera, ou externes comme l’excellent Xsplit Vcam.

Si d’éventuels participants n’ont pas eux-mêmes activé leur webcam, l’absence de réciprocité en résultant ne va pas aider non plus les autres à passer le cap. Ou bien ils ressentent un sentiment de surveillance. Mais plus simplement, ils ne sont pas à l’aise avec l’image qu’ils renvoient. Alors qu’il ne s’agit pas de procéder à un casting pour une animation naturiste, ni de les juger en quoi que ce soit.


Dernière variante, les participants se sentent tenus de vous rejoindre en ligne, mais pas avec le même niveau d’implication que vous. En désactivant leur webcam, libre à eux de regarder en même temps une chaîne d’information, leur fil d’actualités Facebook ou Instagram, ou encore de finaliser une réservation pour leurs prochaines vacances.

Mais peu importe l’explication fournie, il est souvent délicat de l’esquiver. Je vous conseille donc de demander la veille aux participants de vérifier le bon fonctionnement de leur webcam pour les priver d’excuses, et de les rassurer en leur fournissant un outil de floutage du fond, en leur garantissant une courte durée de la visio, en proposant des pauses sans webcams et en les aidant techniquement si nécessaire.

Ceci étant dit, pourquoi privilégier une visioconférence par rapport à un appel téléphonique classique ? Tout bonnement parce que la voix ne véhicule qu’une part très minoritaire (moins de 10%) des informations émises lors d’un échange : langage corporel, expressions faciales, posture, gestes… Autant d’éléments qui facilitent une bonne compréhension de la situation, et réduisent fortement les risques de malentendus. Je pourrais aussi citer en vrac la facilitation dans le traitement de sujets complexes, une plus grande immersion dans l’échange, un engagement accru (participants plus attentifs et impliqués) ou la réduction des risques de se couper la parole dès qu’il y a plus de deux interlocuteurs.

Parallèlement, les outils de visioconférence mettent de plus en plus souvent à votre disposition des fonctions particulièrement utiles et visuelles. Je pense spécifiquement à des fonctions collaboratives comme un tableau blanc, ou encore le partage de documents et de nos écrans, l’insertion simplifiée de liens (notamment vers vos principales offres), ou encore à la transcription automatique de la conversation.

Concrètement, les solutions ne manquent pas pour passer à l’action. Cependant, voici mes deux incontournables : Sessions et Vectera, dont les versions gratuites pourraient bien répondre à tous vos besoins. Enfin, je vous invite à approfondir le sujet en lisant « Comment cacher le bazar autour de vous en visioconférence »


Obtenez votre mini-site en moins de 48h

Ne perdez plus d'opportunités en lassant vos visiteurs avec des vitesses de chargement innacceptables

chateau sortant d'un smartphone

Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour en haut