Bienvenue au musée des horreurs

Reflet de ce que nous sommes, le Web présente toute la richesse de la diversité humaine, et parfois aussi son indigence. Ceux qui me connaissent savent que je suis volontiers un peu taquin, et je voudrais vous faire découvrir deux cas édifiants à l’aide d’un rapide voyage dans le temps. Ils devraient au moins vous distraire, mais peut-être aussi vous rappeler quelques sains principes.

Première étape : les années 90. Nous étions jeunes et innocents (mais si, mais si), le Web faisait alors ses premiers pas chez les particuliers et les entreprises. C’était moche et pas très excitant, un peu comme le site de l’AFUB. Si vous avez encore quelques souvenirs des sites de cette époque, avouez que ça ne donnait pas envie de les prendre dans nos bras. Mais bon tout cela se passait il y a plus de 20 ans.

Ah non, attendez. On me dit dans l’oreillette que celui de l’Afub n’a pas changé d’un pixel.

 

 

Sérieusement. Regardez donc vous-mêmes à cet endroit. Toujours dans son jus, comme une vielle 4L abandonnée à la rouille dans un champ depuis la fin de la IVème république. Malgré quelques traces de présence humaine en 2013, il est toujours intact. Insensible aux évolutions de la technologie et du bon goût. Fascinant ! Si comme moi vous ne restez pas insensible à tant de détresse, contactez-moi vite, je vais préparer un AFUBthon pour leur venir en aide.

Après cet apéritif qui vous a peut-être permis sous le choc de vivre une expérience de sortie du corps, je vous propose maintenant de nous rapprocher de quelques années de notre époque. Rentrons maintenant plus représentatif de ce qu’on trouve encore régulièrement au coin du web. Bienvenue chez Dekra, poids lourd de l’inspection et de la certification.

L’entreprise réalise pourtant quelques milliards de chiffre d’affaires, mais son site semblait encore la semaine dernière bloqué au début des années 2000. En gros, il cochait presque toutes les cases erreur. Il faut croire qu’ils m’ont senti venir, car la page d’accueil vient de faire peau neuve. Heureusement j’en ai conservé une superbe capture écran que voici.

 

capture d'ecran du site Dekra

 

Non responsive design, il gardait obstinément ce délicat format de parpaing sur tous les appareils. Effet garanti sur votre téléphone. Un régal de confort de navigation qui se paye aussi en pénalités de référencement, car Google n’aime pas ça (à juste titre).

Je continue avec un slider à côté du logo programmé en Flash. Le format, depuis son bannissement par Apple en 2010, est mis au ban par les principaux navigateurs. Il sera d’ailleurs enterré officiellement par Adobe, son auteur, en 2020. Le HTML permet pourtant de faire mieux, plus facilement, et surtout de façon plus sécurisée pour vos visiteurs. Et je pourrais aussi citer l’absence de favicon, de support du protocole HTTPS…

Enfin, sur le plan marketing, le site était une véritable catastrophe comme on n’en avait pas vu depuis l’explosion du Hindenburg ou le dernier album de Whitney Houston. Aucun appel à l’action. Rien qui accroche l’œil. On aurait dit une page de mentions légales.

Voilà pour le visible, car la partie cachée ne valait pas mieux : usage des titres indigent, pas de méta description… Le minimum de base du référencement ne semble pas avoir fait partie du cahier des charges.

Bref, le cumul de toutes ces fantaisies passait facilement en 2005, mais elles se payent cash aujourd’hui. Un site, c’est comme une maison ou un animal de compagnie abandonnés. Leur situation se dégrade et ils finissent par mourir. Alors même si nous ne sommes pas en été, n’abandonnez pas votre site.

Car ce genre de souci n’arrive pas qu’aux autres, et c’est bien compréhensible. Une fois leur site terminé et en ligne, beaucoup de PME/TPE ont en effet tendance à tourner la page en se promettant en vain d’y consacrer un petit moment de temps en temps.

En fait, vous devriez dans l’idéal vous approprier votre site.

Et le faire vivre, évoluer par petites touches…

Justement, le vôtre ne prendrait-il la poussière depuis un moment ? Vous devriez procéder à un petit audit. Ça n’engage à rien, et permet d’éviter de se retrouver avec des chantiers pharaoniques faute d’entretien. Contactez donc votre agence Web préférée pour réaliser un petit bilan de santé.

 

 

Passez dès maintenant

votre site Wordpress

au SSL

Evitez les messages d'alerte anxiogènes de Google Chrome et Firefox sur l'écran de vos visiteurs. Multimediatique s'occupe de tout.


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page