Comment imaginer et créer des vidéos courtes

A l’origine de chaque nouveau réseau social a toujours figuré un nouveau concept : du contenu éphémère, des filtres pour vos photos, les stories… Mais, dans le fond, ils reposent tous le même concept, à savoir partager du contenu (textes, photos et/ou vidéos), puis permettre aux fans de signifier leur intérêt, de les commenter ainsi que de les partager sur leur propre compte.

TikTok tient lui son succès aussi insolent que météorique aux vidéos courtes. De trois minutes maximum initialement, l’éditeur a ensuite poussé le curseur à 10 afin de vampiriser un peu plus YouTube. Cependant, la tendance reste assez nettement sous la barre de la minute. Il était arrivé un peu la même chose sur X, qui avait augmenté la taille disponible pour une publication alors que la moyenne se situait bien en dessous du maximum initialement possible. Autrement dit la concision reste en toute circonstance tendance.

Soucieux de ne pas manquer le train, YouTube, Instagram ainsi Snapchat se sont rapidement mis aux contenus courts, et rien ne vous empêche d’en faire de même sur tous les réseaux sociaux acceptant les vidéos. Il faut dire que le concept colle parfaitement avec les préoccupations de notre civilisation de l’instantané. Peu disponibles, peu concentrés, nous estimons à tort ou à raison ne pas avoir de temps à perdre. De plus, la capacité de concentration ne constitue souvent pas la qualité la plus flagrante chez les jeunes, qui constituent les gros bataillons des spectateurs de ces contenus.


Concrètement, qui dit contenu court implique de faire l’impasse dans le processus de création sur pas mal de choses : les présentations interminables, les introductions soporifiques, le générique dont vous êtes si fier, les exemples en pagaille… Bref, vous devez aller à l’essentiel. D’autant que qui dit contenu court dit aussi gros risque de zapping. Il vous faut donc vous montrer percutant et synthétique, qui pourquoi pas à multiplier les vidéos sur le principe une idée (ou plutôt un angle), une vidéo.

Profitez-en tant qu’à faire pour vous dispenser d’éventuels bruitages façon Videogag, ainsi que de ces insupportables fonds musicaux inutiles qui n’apportent rigoureusement rien et risquent en prime de vous poser de sérieux problèmes avec les ayants-droits. Mais ne zappez surtout pas les sous-titres.

Globalement, le spectre des sujets pertinents est tout bonnement infini, y compris dans un contexte professionnel. Avec une mention spéciale pour les tutoriels qui ont largement fait leurs preuves. Éventuellement aussi les challenges, sous réserve d’inventaire. Pas pour se renverser un seau d’eau glacée sur la tête par exemple, mais plutôt pour motiver vos clients à passer à l’action.

Ne vous privez pas non plus des témoignages clients en vidéo si vous pouvez en obtenir. Et aussi de petits points d’actualité de votre entreprise. Vos nouveautés. Des arrivages. Les ouvertures (ou fermetures) spéciales. Vos nouveaux produits ou services. Des moments volés (fou rire dans l’équipe ou avec des clients)… Dernière suggestion, montrez une transformation à l’aide de ce que vous proposez : photo d’un client tous les mois pour une salle de sport, avant/après pour un ravalement de façade ou un service de décoration d’intérieur…

Votre logo en vidéo HD pour moins de 100€?

  • Renforcez votre image de marque
  • Donnez une touche pro à vos vidéos
  • Obtenez simplement un effet d'homogénéité

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour en haut