Les trois erreurs graves les plus courantes sur un site Web

Créer, faire évoluer, gérer ou même simplement posséder un site Web n’est pas forcément aussi simple que ça n’en a l’air. Ou plus exactement les entreprises ont souvent tendance à se focaliser sur des aspects plus ou moins mineurs, et à oublier des points cruciaux.

1 – Méconnaître le rôle et la nature du site Web

La première erreur consiste à ne voir dans un site qu’un banal outil, au même titre qu’un canapé pour l’accueil, une photocopieuse ou un standard téléphonique. Avec cet état d’esprit, ou éventuellement aussi par manque de temps ou de motivation, il peut sembler logique de vouloir se débarrasser du dossier au plus vite. Par exemple en sous-traitant intégralement sa réalisation à un prestataire.

Ce serait selon moi une grosse erreur. Un site Web constitue souvent la première étape dans la relation client. Vos prospects vont venir y chercher une première impression sur qui vous êtes, et voir comment vous pouvez les aider.  Il devrait donc logiquement vous présenter le plus fidèlement possible. Si vous vous en remettez à un tiers, celui-ci ne pourra devenir au débotté votre efficace porte-parole que très imparfaitement.

En effet, par définition, il ne vous connaît pas aussi bien que vous-même, tant s’en faut. Pour traduire le plus fidèlement possible la réalité de votre entreprise en textes et illustrations, il devra fatalement vous poser de nombreuses questions. Ne cherchez pas à éviter cette étape, votre prestataire devrait alors jouer aux devinettes et réinterpréter ses choix éventuellement plusieurs fois. Avec pour conséquence une perte de temps et donc des coûts considérablement plus élevés.

2 – Ne voir dans un site Web que l’aspect informatique

Votre site ne se résume pas à un simple conteneur informatique. Ne perdez pas de vue sa finalité marketing. Il a avant tout pour rôle de rapprocher vos visiteurs de l’achat. Cette approche erronée se traduit potentiellement par trois erreurs mortelles :

  • Pas d’appel à l’action clair

    En multipliant les sollicitations sur votre site (lire ceci, faire cela, nouveau, exclusif…), vous n’obtiendrez probablement aucun des résultats escomptés. Submergés par vos multiples sollicitations, vos visiteurs choisiront en effet le plus souvent… de ne pas choisir.

  • Trop d’information (tue l’information)

    Nous disposons de moins en moins de temps, et cherchons donc à aller directement à l’essentiel. Il est donc inutile et même contre-productif de chercher à loger sur votre site tout le savoir de l’univers. Vos visiteurs veulent seulement se faire une idée, et éventuellement accéder à certaines informations pratiques. Évitez de les noyer.
  • Parler trop de vous et pas assez de vos visiteurs
    Vous êtes probablement à juste titre fier de votre entreprise et de son offre. Nul doute que certains de vos concurrents vont verdir de jalousie devant un tel savoir-faire ainsi que des produits et services aussi impressionnants. Mais vos visiteurs se focaliseront plutôt sur les réponses à leurs besoins. Je vous conseille de focaliser centrer vos efforts sur la manière dont vous pensez pouvoir résoudre leurs problèmes.


3 – Confondre votre site Web avec un ficus

Vous pouvez parfaitement acheter le second et le laisser dans son coin pendant dix ans (en lui donnant un peu d’eau, naturellement). Mais si vous procédez ainsi avec le premier, il va vous arriver trois choses désagréables.

  • La technique évolue, et un site doit s’y adapter. Elle le laissant baigner dans son jus, vous finirez par rencontrer de regrettables dysfonctionnements (illustrations manquantes, problèmes de sécurité, mauvaise adaptation aux équipements utilisés, dysfonctionnements en tout genre…). Comme votre voiture, votre site ne peut se passer d’entretien.

  • Votre société change progressivement : positionnement, coordonnées, offre, logo, contacts, actualité… Contrairement à une plaquette, un site peut facilement évoluer. Ne le laissez pas se périmer et perdre ainsi progressivement sa pertinence, dégradant aussi au passage votre image de marque.

  • Les sites ont aussi leurs modes. Rappelez-vous par exemple les nuages de mots-clés dans les années 90. Si votre design ne change pas de temps en temps (comme une boutique, en fait), vous risquez de postuler involontairement pour le musée des horreurs.

En résumé, ne cherchez pas à vous débarrasser définitivement de votre site Web, comme vous le faites avec votre déclaration d’impôt ou votre comptabilité. Vous devez l’intégrer à votre quotidien. Faute de quoi, sans un peu d’attention de votre part, il se retournera contre vous.


Votre logo en vidéo HD pour moins de 100€?

  • Renforcez votre image de marque
  • Donnez une touche pro à vos vidéos
  • Obtenez simplement un effet d'homogénéité

 


Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page