Les réseaux sociaux ont-ils aussi un sens pour les entreprises ?

Il semblerait bien que oui, et pas qu’un peu. Selon PWC, pas moins de 59% des consommateurs y trouveraient une source d’inspiration pour leurs achats. Qui peut se permettre de snober un tel potentiel ?

De plus, à défaut d’ouvrir sur un monde nouveau, le Covid-19 a d’ores et déjà provoqué une nouvelle vague d’adoption des outils numériques. Les réseaux sociaux en bénéficient tout particulièrement, avec plus de 3,5 milliards d’utilisateurs dans le monde. Et ces derniers se partagent pas moins de 5,6 milliards de comptes.

En Chine, particulièrement en pointe sur ces usages, la durée moyenne d’utilisation au quotidien est passée de 6,1 heures en janvier à 7,3 ! Si si. Certes, le confinement n’y est pas pour rien, mais il en restera bien plus que des traces. L’impact en France est probablement inférieur, mais il ne s’agit que d’une question de temps.

Cette véritable marée bénéficie pour environ la moitié à Facebook. Qu’on l’aime ou pas, ce vétéran offre mine de rien aux entreprises une occasion unique d’identifier à moindre coût une quantité faramineuse de nouveaux prospects. Par le biais de la publication de contenu, mais surtout aussi par celle de la publicité. Même sur les secteurs les plus compétitifs, Facebook reste une irremplaçable source d’acquisition de nouveaux clients à des conditions très avantageuses.


Par méconnaissance, les PME y viennent à reculons. Par crainte surtout d’engager des dépenses conséquentes au résultat perçu (à tort) comme très aléatoire. Or la publicité sur les réseaux sociaux est tout le contraire d’un casino. On peut facilement évaluer le coût et la rentabilité d’une campagne sans devoir miser sa chemise. Et aussi en améliorer l’efficacité et le rendement. A tel point que certaines entreprises alimentent exclusivement leur service commercial par ce moyen, et ne pourraient plus fonctionner sans.

Sur la forme, la vidéo va bien entendu continuer à progresser massivement dans les usages sur les réseaux sociaux.  Selon GlobalWebIndex, 56% des utilisateurs de Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat regardent et interagissent avec ces contenus. Et il ne s’agit pas que de vidéos de chatons. Un tier des utilisateurs consomme déjà des vidéos publiées par les entreprises (informations, tutoriels, divertissement…)

Il y a donc tout intérêt pour une entreprise à produire du contenu vidéo et surfer sur la vague, D’autant qu’elle ne va pas disparaitre de sitôt. A condition bien sûr que son activité s’y prête. Pas sûr par exemple que l’industrie soit beaucoup concernée. Idem pour les aspects technologiques les plus avancés tels que la réalité virtuelle, même si Facebook y croit dur comme fer.

Ne devriez-vous pas faire un tour sur Facebook et consorts ?


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page