Le référencement va-t-il vous sauver ?

Les entrepreneurs sont souvent tentés de voir dans le référencement un relais de croissance idéal pour leur activité. À juste titre ? Mais de quoi parlons-nous exactement ? Peut-on réellement agir dessus, et avec quelles chances de succès ? Voyons cela concrètement.

Je vous propose de commencer par une petite définition, en l’occurrence celle de Wikipédia : « Le travail de référencement consiste à améliorer le positionnement et la visibilité des sites dans les pages de résultats de moteurs de recherche ou d’annuaires ». D’emblée, je vous déconseille de porter vos efforts sur les annuaires visant explicitement à gonfler votre référencement.  Et ce pour une raison simple : Google voit cela d’un très mauvais œil, et risque donc fort de vous pénaliser.

Par ailleurs, quand on parle de référencement, on pense généralement au référencement naturel, autrement appelé SEO. Bigre ! Existerait-il un référencement surnaturel ? Non, l’autre volet recouvre le référencement payant, à savoir la publicité.

À propos de Google, celui-ci fait en France la pluie et le beau temps. Il représente pas loin de 93% de parts de marché, les miettes restantes revenant à Bing (ou à ses clients comme Yahoo). Vous savez donc maintenant à qui vous devez plaire. Oui, à plaire, car Google est seul juge, et définit sans consulter personne comment son outil fonctionne. I l vous faut impérativement vous plier à ses règles pour obtenir le coup de projecteur que vous visez.

Et quelles sont les règles en question ? Voilà le début des mauvaises nouvelles : elles changent régulièrement, et Google ne communique que très partiellement là-dessus. Mais leur principe ne varie pas. Il vise tout simplement à identifier dans l’intégralité du Web quelles sont les pages répondant le mieux aux questions posées par les Internautes : « recette de tarte aux pommes », « devenir riche », « traiter la fatigue »… Il s’agit des fameux mots clés, en fait plutôt des expressions.


Dans la pratique, Google va décortiquer toutes les pages du Web et analyser très finement leur contenu (sens, pertinence, champ lexical…) ainsi que leur contexte (leur nombre de lecteurs, de partages, leur richesse syntaxique, leur pertinence…). S’il juge qu’une de vos pages constitue la meilleure réponse à une question posée, elle arrivera en tête de la première page des résultats. Et bien entendu, chacune de vos pages obtient son propre niveau de référencement.

Ainsi, vous devrez laborieusement les optimiser l’une après l’autre pour devenir le premier de la classe aux yeux de Google. Oui, c’est un concours permanent à l’échelle de la planète, et vous vous trouvez en concurrence avec potentiellement 300 millions de francophones. Enfin heureusement moins, mais en tout cas tous ceux qui visent les mêmes mots clés. Cela implique de déterminer à la fois précisément ce qui intéresse vos lecteurs, et ce que font vos adversaires en ligne.

D’innombrables outils de référencement vous tendent les bras pour vous y aider, sachant qu’une des mains va le plus souvent chercher un petit billet dans votre poche. Oubliez en effet le gratuit, la quasi-totalité des services efficaces vous demandera une contribution financière souvent très consistante. Il existe néanmoins un contre-exemple, à savoir le très sympathique Ubersuggest. Sa version gratuite s’avérera cependant probablement trop limitée pour vraiment jouer le jeu du SEO, mais la payante est une des rares abordables. A vous de voir.

Alors le référencement peut-il jouer le rôle de trèfle à quatre feuilles que vous voyez probablement en lui ? Eventuellempent, mais en gardant à l’esprit la fameuse citation de Churchill : « Je n’ai rien d’autre à vous offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur ».  Heureusement, il n’y aura pas de sang. Mais pour le reste, je ne promets rien. Regardez la vérité en face, le jeu n’en vaut pas forcément la chandelle. Mais alors que faire ? Eh bien faites déjà votre possible en la matière en fonctions de votre temps disponible, ce sera déjà plus que la plupart des entrepreneurs. Puis si possible, investissez aussi de temps en temps dans la publicité (mais avec professionnalisme, et en y mettant le budget nécessaire).

Vous avez encore des questions sur le sujet ? Posez-les-moi.


Fatigué de créer du contenu

d'actualité

... et de l'illustrer

  • Sites Web
  • Réseaux sociaux
  • Blogs
  • Newsletter

Ces articles peuvent vous intéresser aussi :


Vous avez aimé cet article? Partagez-le:

Catégories ,

Envie de recevoir les recettes régime

présentées sur cette page ?

Abonnez-vous à notre newsletter

quotidienne

Retour haut de page